Le fils du président Wade dément toute idée de dévolution monarchique du pouvoir

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

"Je combats toute idée de dévolution monarchique du pouvoir (… ). Je le répète et le répéterai aussi longtemps que cela est nécessaire : c'est une insulte faite aux Sénégalais que de parler d'un projet de dévolution monarchique", a-t-il affirmé dans une lettre adressé aux Sénégalais.

Selon Karim Wade, un projet de dévolution monarchique du pouvoir "n'est et ne sera jamais dans les intentions du président de la République ni dans les miennes".

Le supposé projet de dévolution du pouvoir "de père en fils" que l'opposition et la société civile prête au président, "est de l'intoxication qui doit finir", a ajouté Karim Wade.

- Advertisement -

"Chez nous, il n'y a qu'un seul et unique chemin pour accéder au pouvoir : celui des urnes. Au Sénégal, en France, en Angleterre, aux Etats-Unis et dans toutes les démocraties, le pouvoir ne s' hérite pas, il se conquiert par la voix des urnes", a précisé Karim Wade.

Le 23 juin, des partis de l'opposition et des organisations de la société civile avaient organisé des manifestations à Dakar et dans plusieurs villes du pays pour protester contre une modification constitutionnelle instituant un ticket président/vice- président de la république à l'élection de février prochain.

Ce projet avait pour but, selon l'opposition, de permettre une dévolution monarchique du pouvoir par le président Wade s'il est élu.

Le projet a été retiré par le chef de l'Etat à la suite des manifestations.

Les partis de l'opposition et des organisations de la société civile ont demandé la semaine dernière la démission de Karim Wade de ses fonctions ministériels