Revue de presse de ce week-end du 27-28 Mai 2023

Afriquinfos Editeur
6 Min de Lecture

Abuja (© 2023 Afriquinfos)- Pour cette semaine du 15-19 mai 2023, Afriquinfos.com publie une revue de presse de l’actualité africaine.  Au menu des informations : la «caravane de la liberté» de l’opposant Ousmane Sonko, l’investiture du Président élu Bola Ahmed Tinubu au Nigeria, la situation au Soudan.

L’investiture du Président élu Bola Ahmed Tinubu au Nigeria

’Nigeria : Les regards braqués sur l’investiture du nouveau président Bola Tinubu’’, informe Laquotidienne.

D’après le site, ‘’les regards seront braqués le 29 mai sur l’investiture du nouveau président de la République fédérale du Nigeria, Bola Tinubu, qui doit succéder à Muhammadu Buhari et qui devra faire face à plusieurs défis urgents durant son mandant. Plusieurs dirigeants, dont des chefs d’État, ont été invités à assister à l’investiture du Président élu, qui prêtera serment en tant que 16e président du Nigeria, lundi prochain’’, commente la même source.

- Advertisement -

Et justement, l’agence de presse Faapa informe : ‘’Le Président Bazoum Mohamed quitte Niamey ce dimanche pour Abuja au Nigeria pour l’investiture du Président élu Bola Ahmed Tinubu’’, lit-on de la même source.

L’Agence détaille également : ‘’le Président de la République Mohamed Bazoum a quitté Niamey ce dimanche 28 Mai 2023, à destination d’Abuja où il prendra part, lundi 29 Mai, à l’investiture du Président élu de la République Fédérale du Nigeria SEM. Bola Asiwaju Ahmed Adekunle Tinubu.

Le Chef de l’Etat est accompagné à cette cérémonie d’investiture d’une délégation’’, indique la même source.

’Nigeria: le président Buhari défend son bilan très contesté à la veille de son départ’’, titre cependant Africaradio.com

’Le président sortant Muhammadu Buhari a défendu dimanche son bilan, pourtant très contesté, à la tête du pays le plus peuplé d’Afrique, affirmant laisser le Nigeria dans un « meilleur » état que lors de son arrivée au pouvoir en 2015, dans un discours télévisé diffusé la veille de son départ.

Il laissera lundi le fauteuil présidentiel au nouveau chef de l’Etat Bola Ahmed Tinubu, du parti au pouvoir.’’, commente la même source.

La «caravane de la liberté» de l’opposant Ousmane Sonko

’Sénégal: nombreuses tensions autour de la «caravane de la liberté» de l’opposant Ousmane Sonko’’, lit-on sur Rfi qui précise :

’Au Sénégal, la caravane dite « de la liberté » de l’opposant Ousmane Sonko a quitté Ziguinchor, la ville dont il est le maire dans l’extrême sud du pays. Elle poursuit sa route en direction de Dakar. Ce samedi, elle est arrivée à Velingara après plusieurs heures d’échauffourées.

Après avoir passé la nuit à Kolda, la caravane a été obligée de s’arrêter pendant plusieurs heures en raison des échauffourées qui ont éclaté entre les forces de l’ordre et les sympathisants d’Ousmane Sonko à l’entrée de la région de Velingara, à 570 km de Dakar. Les partisans d’Ousmane Sonko n’ont pas décoléré face aux forces de l’ordre’’.

’Sénégal : l’opposant Sonko lance une « caravane de la liberté« , a titré pour sa part, le site Africanews.

Selon la même source, ‘’plusieurs jours avant son procès, Sonko s’était retranché à Ziguinchor, ville dont il est le maire. Ses partisans avaient monté une garde étroite et menaçante autour de son domicile pour parer une éventuelle tentative d’arrestation’’.

Pour Ousmane Sonko se retirer à Ziguinchor a permis « de gagner du temps » et de « re-mobiliser les troupes un peu partout « , a en outre précisé la même source.

Situation au Soudan

De ‘’Nouveaux affrontements entre l’armée et les Forces de soutien rapide à Khartoum’’, mentionne dans son titre,  le site d’information Anadolu.

’Les affrontements ont repris, samedi, entre l’armée soudanaise et les Forces de soutien rapide, dans la capitale, Khartoum, malgré l’accord de cessez-le-feu. C’est ce qu’ont déclaré des témoins oculaires à Anadolu. « Nous entendons de fortes explosions et des avions de guerre survoler le quartier d’Al-Muqrin », ont-ils ajouté’’, commente le media.

Sous un autre angle, le site Africaradio.com indique qu’au Soudan, ‘’le gouverneur du Darfour appelle les civils à s’armer’’

’Le gouverneur du Darfour a exhorté dimanche les civils de cette vaste région de l’ouest du Soudan à s’armer, dernier appel de ce type en date après plus de six semaines de guerre entre généraux rivaux dans ce pays où de très nombreuses armes circulent déjàJ’appelle le +peuple du Darfour+, jeunes et vieux, femmes et hommes, à prendre les armes pour défendre leurs biens », a lancé sur Twitter l’ancien chef rebelle Minni Minnawi, aujourd’hui proche de l’armée’’, informe le media.

Afriquinfos