Racisme dans le football : Le PM Britannique veut interdire de stades les racistes ! 

Londres (© 2021 Afriquinfos)Après la douche froide reçue par les supporters anglais suite à la défaite de leur équipe nationale en finale de l’Euro, leur déception a basculé dans la bêtise. Des joueurs de couleurs des « Three Lions » ont été la cible d’insultes racistes sur les réseaux sociaux. Si l’indignation contre ses écrits abjects a été générale et qu’une enquête a été ouverte pour épingler les auteurs, le Premier Ministre britannique veut aller plus loin. Boris Johnson ne veut plus purement et simplement voir des auteurs de propos ou d’actes racistes dans les stades.

Alors qu’il avait été pointé du doigt pour ses propos tendancieux quand des joueurs de Premier League voulaient en guise de soutien au mouvement Black Lives Matter, poser un genou à terre avant chaque match, Boris Johnson veut être du bon côté de l’histoire cette fois-ci.  « Le Premier ministre a déclaré qu’il était normal que la population de ce pays conspue les joueurs qui tentent de promouvoir l’égalité et de se défendre contre le racisme. Cela commence tout en haut de l’échelle. Je n’ai donc pas été surpris le moins du monde de me réveiller ce matin avec ces gros titres. Je m’y attendais à la minute où les trois joueurs ont manqué leur tentative » a notamment écrit l’ancien international anglais, Gary Neville. Comme une grande majorité d’Anglais, le désormais commentateur sportif a été choqué par le déferlement de haine à l’encontre de Jadon Sancho, Marcus Rashford et Bukayo Saka, qui ont tous trois manqué leur tir-au-but lors de la finale.

Boris Johnson a été cette fois-ci, ferme dans sa condamnation des insultes racistes sur les réseaux visant les joueurs de couleurs de l’équipe nationale anglaise.  Après la parole, place aux actes. Le locataire du « 10 Downing Street » veut renforcer le régime d’interdiction a été créé en 1989 pour prévenir les troubles causés par les hooligans anglais lors de matches. Ce régime va désormais toucher les auteurs d’insultes raciste en ligne : « Les footballeurs anglais sont la fierté de notre pays. Je condamne très fermement les déferlements racistes auxquels nous avons assisté dimanche soir. Ce que nous faisons aujourd’hui, c’est prendre des mesures pratiques pour assurer que le régime d’interdiction de stade soit modifié. Si vous êtes coupable d’injures racistes en ligne envers des footballeurs, vous serez interdit de match », a martelé Boris Johnson.

« J’ai rencontré des représentants de Facebook, de Twitter, de TikTok, de Snapchat et d’Instagram. Très clairement, je leur ai signifié que nous allons légiférer pour répondre à ce problème, en rapport au projet de loi sur la sécurité en ligne. S’ils ne retirent pas la haine et le racisme de leurs plateformes, elles risquent des amendes allant jusqu’à 10 % de leurs revenus mondiaux », ajoute le Premier ministre britannique.

Boris Johnson se devait de toute façon d’afficher une certaine fermeté. Une pétition sur Internet demandant un bannissement à vie des personnes coupables insultes racistes a déjà recueilli plus d’un million de signatures.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés