Kamala Harris à Paris pour tourner la page de ‘la crise des sous-marins’

Paris (© 2021 Afriquinfos)–   Le Chef d’Etat français, Emmanuel Macron et la vice-présidente américaine, Kamala Harris étaient aux premières loges ce jeudi 11 novembre pour l’ouverture de la 4ème édition du Forum sur la Paix. Cette présence à Paris de la Haute personnalité américaine marque le retour des Etats-Unis à ces assistes après 4 ans de boycott sous l’administration Trump mais aussi un réchauffement des relations entre les deux pays après leur différend autour du contrat des sous-marins australiens.  

Emmanuel Macron et Kamala Harris ont officiellement ouvert le Forum sur la Paix ce jeudi à la Grande Halle de la Villette, aux côtés du président nigérian Muhammadu Buhari et de la Première ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina. Il y a quelques mois encore la présence côte-à-côte de deux premiers dirigeants n’était pas gagné d’avance tant les relations étaient tendues entre leurs deux pays. D’abord ces quatre dernières années, Washington avait boycotté le Forum de Paris sous l’ère Donald Trump. Ensuite la crise des sous-marins australiens était venue envenimée la situation. Le président français n’avait pas caché sa colère alors qu’à la mi-septembre, une nouvelle alliance, baptisée « Aukus », entre les Etats-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni dans la zone Indo-Pacifique avait été créée sans que la France n’ait été consultée. D’autant plus que l’une des répercussions de ce nouveau regroupement, était l’abandon par l’Australie d’un méga-contrat de sous-marins, pourtant signé avec la France en 2016 au profit de ses deux nouveaux alliés.

Mais Washington et Paris ont depuis, raffermi leurs relations. Un appel téléphonique fin septembre puis une rencontre en Italie lors du G20 en octobre dernier entre Emmanuel Macron et Joe Biden ont fait baisser la tension. A cette occasion, le Président américain a reconnu la maladresse des Etats-Unis dans ce dossier : « J’avais l’impression que la France avait été informée très en amont que le contrat [de sous-marins qu’elle avait passé avec l’Australie] ne se ferait pas. Devant Dieu, je vous assure que je ne savais pas que vous ne l’aviez pas été. » avait déclaré Joe Biden.

En réponse, M. Macron a salué « les décisions concrètes » prises après cette crise, citant les consultations des deux pays menées ces dernières semaines sur le climat, la défense ou encore l’innovation. « C’est pour moi vraiment l’amorce d’un processus de confiance », a-t-il déclaré. « Nous avons clarifié ce que nous avions à clarifier », a-t-il encore dit. Paris souhaiterait à cet effet plus de soutien de Washington aux interventions militaires contre les djihadistes au Sahel. La présence de Kamala Harris à Paris participe donc à cette nouvelle donne entre les deux pays. La vice-présidente américaine et le Président français ont à cet effet participé un panel sur la régulation internationale du numérique, destiné à faire le point sur une série d’initiatives (Appel de Paris, de Christchurch) liées à la cybersécurité, la lutte contre les contenus terroristes et extrémistes violents en ligne ou la désinformation sur les réseaux sociaux.

Le Forum sur la Paix ambitionne en effet de fournir une plateforme où se rencontrent les États, mais aussi les autres acteurs sur des tas de sujets comme le climat, la santé, l’économie sociale et solidaire, les questions numériques.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés