DSK imperturbable au sujet de la vie fiscale de Parnasse International & de Parnasse Global Limited

Paris (© 2022 Afriquinfos)- Dominique Strauss-Kahn est sous le coup d’une enquête préliminaire en France. L’ancien président du FMI voit son statut de résident fiscal au Maroc remis en cause. Ce à quoi l’économiste répond être en règle.

Nouvel épisode des déboires de Dominique Strauss-Kahn avec la justice. L’ancien grand patron s’est spécialisé depuis quelques années dans le Conseil avec sa société Parnasse International domiciliée dans une zone franche du Maroc, la Casablanca Finance City (CFC). Il fait bénéficier ses connaissances économiques à des entreprises de renom ainsi qu’à des chefs d’Etat africains notamment. Il anime également des conférences à travers le monde. Jusque-là tout va bien, sauf qu’en France on estime que DSK joue à cache-cache avec les impôts. Une enquête préliminaire a été ouverte à cet effet en France le parquet national financier (PNF) pour blanchiment de fraude fiscale aggravée.

Pas de quoi inquiéter l’ancien dirigeant du FMI qui indique être disposé à collaborer avec la justice de son pays : « Une enquête préliminaire a été diligentée en France visant à remettre en cause mon statut de résident fiscal au Maroc. Je me suis tenu à la disposition des enquêteurs et je continuerai à le faire dans le cadre de cette procédure classique », a-t-il fait savoir. Il précise avoir « apporté tous les éléments susceptibles de répondre à leurs questions pour démontrer le bien-fondé » de sa résidence au Maroc. Et d’ajouter que « depuis 2013, j’y réside, j’y exerce une activité économique à travers une société régulièrement déclarée et j’y dispose d’un numéro d’identification fiscale » soutient-il.

Il faut rappeler que les ennuis fiscaux de DSK sont apparus après les révélations en octobre 2021 des « Pandora Papers ». Les sociétés Parnasse International et Parnasse Global Limited dirigées par l’ancien patron du FMI, avaient été épinglées pour des pratiques fiscales pas très nettes. Dominique Strauss-Kahn qui déclare n’avoir rien à se reprocher devra donc en apporter les preuves devant le parquet national financier (PNF).

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés