Pénurie mondiale de semi-conducteurs : Huawei met en exergue les sanctions américaines

Shenzhen (© 2021 Afriquinfos)- Selon le Président du Conseil d’administration de Huawei (Liang Hua), les entreprises chinoises se sont mises à acheter des puces en masse suite aux sanctions américaines qui leur ont été imposées. Alors que Huawei a particulièrement souffert de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, son PCA Hua affirme que les sanctions américaines sont l’origine de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, dans une interview publiée ce mercredi 28 avril dans «Le Figaro».

La pénurie de puces dans le monde est due aux sanctions américaines. C’est ce que dénonce Liang Hua, PCA de Huawei. Le dirigeant accuse les États-Unis d’avoir « brisé la confiance» nécessaire au commerce mondial.

Alors que Huawei n’a «pas de projets de développement de fabrication des puces», Liang Hua estime que «les sanctions américaines ont désorganisé la chaîne d’approvisionnement mondiale des semi-conducteurs», ce qui a «conduit à des pénuries et devrait avoir un impact lourd sur la chaîne d’approvisionnement industrielle et sur la confiance qui lui est accordée» sur le long terme, fait remarquer le 1er responsable de la multinationale chinoise.

«Nous avons d’ailleurs constaté que dans certains pays, dont plusieurs dans l’Union Européenne, les décisions sont prises sur la base des intérêts nationaux en matière de développement et de télécommunication. Nous continuerons à fournir des produits et des services aux clients et aux marchés qui nous ont choisis», rassure Liang Hua dans la foulée.

Un lourd impact sur le long terme pour les professionnels des TIC

Sur le long terme, les sanctions américaines auront un impact lourd sur la chaîne d’approvisionnement industrielle et sur la confiance qui lui est accordée, prévient le patron de la multinationale née en 1987 et basée à Shenzhen. «Nous diversifions nos fournisseurs pour éviter que notre production et nos technologies ne soient bloquées par de nouvelles mesures américaines. Après que Huawei a été sanctionné, nombre d’entreprises chinoises se sont mises à acheter des puces en masse et réfléchissent à d’autres sources d’approvisionnement. Ce sera peut-être le cas pour des entreprises européennes», se projette le manager chinois.

Il a également déclaré que Huawei allait «soutenir» ses partenaires «pour garantir» ses approvisionnements en composants électroniques. Depuis deux ans, «Huawei a acquis beaucoup de ces composants, en devenant ainsi «le troisième acheteur mondial après Samsung et Apple».

Alors que l’industrie automobile est loin d’être le principal acheteur de puces au niveau mondial, Liang Hua explique que «nombre d’entreprises chinoises se sont mises à acheter des puces en masse», mais au même titre que des entreprises européennes et américaines, elles «réfléchissent à d’autres sources d’approvisionnement».

Rétablir la confiance

Le patron de Huawei estime enfin que «pour retrouver de la sérénité dans l’industrie des semi-conducteurs, il faut d’abord rétablir la confiance, réfléchir aux questions commerciales avec des mentalités commerciales». Ce que le groupe «ne peut pas» faire seule, mais cela «va bénéficier à toute l’industrie». Par ailleurs, alors que «140 réseaux 5G commerciaux ont été déployés dans le monde» fin 2020, Liang Hua estime que cette technologie va pouvoir jouer «un rôle plus important» dans différents secteurs, au même titre que l’intelligence artificielle.

Deux domaines qui seront indispensables dans le développement des voitures autonomes et connectées, ou encore des réseaux de recharge intelligents. C’est d’ailleurs dans ce but que Luca de Meo, patron de Renault, a lancé l’idée de la «Software République» avec d’autres groupes français.

Akpene VIGNIKPO

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés