Kyrielle d’hommages pour saluer la mémoire de Tonton David, grande gueule du reggae français

Paris (© 2021 Afriquinfos)- C’est une vague d’émotions qui a traversé l’Hexagone et les territoires d’Outre-mer mardi à l’annonce du décès brutal de Tonton David. L’artiste reggae est mort des suites d’un AVC à 53 ans, alors qu’il préparait un album qui devait marquer son grand retour musical.

Son tube «A chacun sa route» a été écouté à travers la planète et a placé la France sur la carte des pays du reggae en Europe. Tonton David de son vrai nom David Graummont est mort mardi à 53 ans. Les hommages affluent pour saluer la mémoire et le talent du Réunionnais.

Claudy Siar, l’animateur guadeloupéen de ‘Couleurs tropicales’ sur RFI et ami du défunt se souvient du ‘Blues des racailles’, de « son énergie totalement nouvelle ». « Beaucoup de gens se sont inspirés de son reggae made in France et les Outre-mer ». Pour Claudy Siar, «Tonton David était un précurseur au charisme exceptionnel».

Véritable figure du reggae en France, Tonton David avait des liens forts avec de nombreux artistes d’Outre-mer. Parmi eux, le Guadeloupéen Nuttea qui a été l’un des premiers à annoncer le décès de Tonton David sur Internet. Ils avaient évolué ensemble avec le soundsystem ‘High Fight International’. « R.I.P. mon ami« , a-t-il sobrement posté sur ses réseaux sociaux avec quelques archives-photos. C’est également à travers une photo où on les voit tous les deux que le rappeur Doc Gyneco, a rendu hommage à son ami.

Omar Sy, l’acteur français qui cartonne actuellement avec la série ‘Lupin’, a quant à lui posté «Repose en paix Tonton David, « Le Blues des racailles », toute ma jeunesse», avec un lien vers ce titre de l’artiste. «Sa voix a fait entrer le reggae dans la culture populaire, elle a fait vibrer et danser toute une génération de Français », a tenu à saluer le ministre des Outre-mer de la France, Sébastien Lecornu. Dans l’Hexagone, beaucoup de voix se sont élevées contre la faiblesse ou l’absence d’hommages officiels appuyés à l’endroit du reggaeman de la Réunion qui clamait haut et fort son panafricanisme et son africanité.

Tonton David préparait un album après avoir lâché le micro 13 ans plus tôt. Ses enfants ont lancé une cagnotte ‘Leetchi’ pour financer ses funérailles et la sortie d’un album posthume. La cagnotte s’appelle ‘Pour le départ de Tonton David’ et l’album se nommera « Un job ou un bizz ». A peine postée mercredi après-midi, la cagnotte avait récolté déjà plus de 3.000 euros.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés