Faire des diasporas un nouveau levier des relations Paris-Afrique : bilan de 3 ans d’actions dressé par le CPA de W. do Rego 

Paris (© 2021 Afriquinfos) – Trois ans déjà qu’à l’initiative du Président français Emmanuel Macron, le CPA (Conseil présidentiel pour l’Afrique) a été mis sur pied pour renforcer la relation entre le continent et Paris via les diasporas africaines en France. Diverses actions ont marqué ces trois dernières années d’existence du CPA, et une nouvelle phase a été enclenchée en ce mois de février 2021. Le Franco-Béninois Wilfrid Lauriano do Rego, Coordonnateur du CPA en décline les grands axes.  

 L’un des prochains chantiers auxquels va s’atteler le CPA est l’initiative ‘IAM Africa’ lancé lors de la 4e édition du ‘OnePlanetSummit’ en début d’année. Cette initiative «rassemble plus de 100 entreprises, organisations patronales et institutions africaines et européennes issues des secteurs de l’agriculture et de l’élevage en France, en Afrique et dans le monde. Ces dernières ont en commun d’être signataires d’une Charte en faveur du développement des filières agro-pastorales d’avenir en Afrique, et notamment au Sahel», explique Wilfrid Lauriano do Rego.  

«Il est aussi important de souligner qu’’IAM Africa’ s’inscrit dans le projet de la ‘Grande muraille verte’ qui vise à créer 10 millions d’emplois et à bloquer 250 millions de tonnes de carbone en restaurant 100 millions d’hectares d’ici 2030. Ainsi, l’ensemble des entreprises et organisations membres de la coalition constitue un puissant levier qui aidera le projet ‘Grande Muraille verte’ à atteindre ses objectifs», a-t-il poursuivi.  

 Le CPA a aussi été à l’affiche, le 5 février, à Paris : il a organisé l’étape finale de son grand débat pour promouvoir l’entrepreneuriat de la diversité et des diasporas, un événement réhaussé par la participation de deux ministres (Élisabeth Moreno et Frank Riester) et qui s’est terminé par un message-vidéo du président Emmanuel Macron. Occasion pour le CPA de dévoiler “ses sept solutions pour accélérer l’entrepreneuriat des diasporas, dont les programmes «PASS Africa» (avec BPI France) et «MEET Africa  avec l ‘AFD. 

Ces débats, démarrés en septembre 2020 à Bordeaux, ont été une vaste consultation pour promouvoir l’entrepreneuriat de la diversité et des diasporas. Ils ont permis, selon le Coordonnateur du CPA, «de mieux comprendre les attentes et les difficultés des Français de la diaspora qui contribuent, par leurs initiatives et leurs actions, au renouvellement du partenariat entre la France et l’Afrique».  

 «L’un des principaux enseignements de ces débats est qu’il existe un potentiel considérable de création d’entreprise et d’innovation encore inexploité dans les diasporas. Il convient ainsi de déployer des solutions pour mieux accompagner les entrepreneurs des diasporas, améliorer leur accès à l’information et au financement, les aider à changer d’échelle, et favoriser la mobilité des talents», croit profondément W. do Rego. 

 L’initiative d’Emmanuel Macron en direction de l’Afrique et de ses diasporas n’est pas restée en marge de la recherche de solutions à la crise née de la pandémie de la Covid-19. Ainsi, une soixantaine de porteurs de projets ont été identifiés. «Certains fabriquaient des masques, des gels hydroalcooliques, des respirateurs artificiels et d’autres ont développé des applications d’autodiagnostic qui ont permis de désengorger les files d’attente dans les hôpitaux. Nous mettons ces initiatives en lumière afin de mutualiser les expériences, et de soutenir ces projets, en leur facilitant les mises en relation, lorsqu’ils ont besoin de partenaires», a encore rappelé et encouragé W. do Rego 

 E. G. & S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés