Le projet de budget du Cap-Vert soumis au Parlement

Afriquinfos Editeur 5 Vues
2 Min de Lecture

Ces prévisions sont en baisse par rapport à 2013 où les dépenses étaient de 47,3 milliards d'escudos et les dépenses de 60, 4 milliards d'escudos, a précisé la ministre qui venait de déposer le projet de budget au Parlement pour approbation.  

Selon elle, les investissements publics prévus ont augmenté de deux milliards d'escudos en s'établissant à 22,3 milliards d'escudos contre 20 millions au cours des trois dernières années.

Le projet de budget prévoit un déficit de 7,4 %, qui sera couvert par des fonds concessionnels et les investissements étrangers.  

Par ailleurs, la dette publique prévue en 2014 sera de 98% du produit intérieur brut (PIB), soit 6% de plus que celle de cette année, selon la ministre qui a reconnu que le stock de la dette publique est "élevé". Mais, a-t-elle a ajouté, cette dette s' inscrit "dans la durée" et "la capacité du pays à payer ne sera pas en danger".

La ministre a affirmé que les perspectives de croissance économique sont de 3,5 à 4 %, contre 2 à 3 % cette année.

A son avis, le nouveau budget symbolise le début d'une troisième phase de la politique économique, qui sera marquée par le recentrage du déficit et l'amélioration de la collecte des impôts.

"Ce recentrage de déficit et de la dette ne découle pas d'un dérapage, comme cela arrive souvent avec les comptes publics, mais d'une troisième étape d'une politique économique décidée il y a quelques années", a expliqué la ministre.