Portrait d’Amal Maarouf, jeune actrice marocaine morte dans l’effondrement d’immeubles à Casablanca

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

Vendredi 11 juillet, c’est avec un drame que la journée a commencé à Casablanca. Dans la nuit, alors que les premières lueurs du soleil commençaient à apparaitre, trois immeubles mitoyens se sont effondrés faisant de nombreuses victimes. Immédiatement, un premier bilan est publié, faisant état de quatre mort et cinquante-cinq blessés. Trois jours après le drame, les recherches se poursuivent difficilement, du fait des risques d’effondrement d’immeubles voisins et d’un manque de matériel. L’espoir de sortir des survivants des décombres subsiste encore mais s’amenuise d’heure en heure.

Dimanche, en milieu de journée, les services de secours ont annoncé avoir sorti cinq corps des décombres : ceux de deux enfants, d’un jeune âgé de 18 à 20 ans, de l’actrice Amal Maarouf et de sa mère. Les marocains célèbrent aujourd’hui leur jeune talent du cinéma.

– Qui était Amal Maarouf ? –

- Advertisement -

Alors que tout le monde parle du décès d’une jeune actrice dans l’effondrement de trois immeubles à Casablanca, peu savent réellement qui était Amal Maarouf. Pour cause, écrire son nom sur Google n’apporte que peu d’informations sur sa carrière, il faut être patient pour découvrir la filmographie de cette jeune actrice qui commençait tout juste à se faire connaitre. C’est ce que souligne de façon très macabre un internaute habitué aux caricatures et billets humoristiques sur twitter :

Pourtant, malgré ce constat brutal, Amal Maarouf était en train de commencer une carrière prometteuse. Depuis 2008, elle avait obtenu plus de dix rôles, dont deux dans des films à succès international : Goodbye Morocco (2011) et L’armée du salut (2013).

Amal Maarouf a commencé sa carrière d’actrice à la télévision. Jusqu’en 2011, elle a enchainé les rôles dans les téléfilms et séries télévisées marocains. Elle a ensuite quitté le monde du petit écran pour rejoindre celui des grandes stars hollywoodiennes. Pour ses premiers films, elle a dû se contenter de petits rôles, sans grande visibilité dans le monde du cinéma. Toutefois, d’après sa page Facebook, elle a obtenu en 2013 le premier rôle dans La dernière photo, un film marocain de Driss Sawab.

Sa mort a affecté de nombreux marocains comme en témoignent les messages sur sa page Facebook. C’est son grand-père qui a reconnu son corps, ainsi que celui de sa mère, dans un immense désespoir. La jeune femme avait pourtant réussi à passer des appels vendredi, ne rassurant que très peu ses proches. Elle disait être vivante, aux côtés de sa mère. Toutefois, c’est dans la détresse qu’elle expliquait ne pas pouvoir bouger, et se trouver dans une situation critique avec sa mère.

Malgré les importants moyens mis en place pour sortir d’éventuels survivants des décombres, les deux femmes n’ont pas pu être sauvées. Leur mort a été constatée dimanche en milieu de journée, lorsque leurs corps inanimés ont été sortis des décombres.

Afriquinfos