Plus de 5.000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée en 2016

Afriquinfos 2 Vues
1 Min de Lecture

New York (© 2017 Afriquinfos) – Selon les Nations Unies, l’année 2016 a été la plus destructrice pour les migrants africains. Plus de 5000 morts Méditerranée, tandis que le nombre de personnes ayant traversé la mer a largement diminué.

7189 morts ou disparus dans le monde. 4812 en Méditerranée. Selon l’Organisation internationale pour les migrations qui communique ces chiffres pour l’année 2016, cela représente 20 décès par jour, un record macabre, un plafond jamais atteint depuis des dizaines d’années. La route de la Méditerranée centrale, reliant la Libye et l’Europe, est donc devenue aussi meurtrière que la guerre au Yémen.

Plusieurs facteurs expliquent cette tragédie: la cupidité des trafiquants certes, mais surtout la crise politique en Ethiopie, le désordre violent qui règne en Somalie, la dictature en Erythrée. Mais aussi la misère dans les bidonvilles et les campagnes d’Afrique de l’Ouest et centrale, ou encore l’épuisement de déplacés perpétuels, à cause de Boko Haram, à cause de la répression, à cause de la dégradation de l’environnement, et qui cherchent à stabiliser leur vie quelque part, par exemple en Europe.

Vignikpo Akpéné