Pluies diluviennes 2024 en Côte d’Ivoire: Onze victimes identifiées, plusieurs autres non encore identifiées, sept blessés (Officiel)

Afriquinfos Editeur 137 Vues
3 Min de Lecture
Des pompiers dans une zone inondée du quartier Cocody Angre après des pluies torrentielles, à Abidjan, le 14 juin 2024 en Côte d'Ivoire.

Au moins 11 personnes sont mortes dans des éboulements ou à cause de la montée des eaux après de très fortes pluies ces 13 et 14 juin 2024 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, selon un bilan des sapeurs-pompiers et des autorités.

Les pompiers ont publié un « point de situation » de leurs interventions « liées aux pluies diluviennes du jeudi 13 juin à 16H00 au samedi 15 juin 2024 à 8H00 », annonçant un « bilan définitif de 8 personnes décédées et 18 évacuées », dans des hôpitaux. « Le bilan provisoire fait état de onze victimes décédées et identifiées, de plusieurs autres non encore identifiées et de sept blessés constatés et pris en charge », a recadré ce 18 juin 2024 la ministre de la Cohésion nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Mysss Belmonde Dogo. « Le bilan provisoire est déjà lourd … Le Gouvernement s’organise pour apporter la semaine prochaine son soutien et sa compassion aux familles impactées », a encore compati la ministre Belmonde Dogo.

Un précédent bilan publié vendredi 14 juin 2024 faisait état de 5 morts. De très fortes précipitations se sont abattues sur la capitale économique ivoirienne, en particulier dans l’après-midi de ce 13 juin, occasionnant de spectaculaires montées des eaux, des éboulements ou encore des effondrements d’habitations.

Les précipitations ont été particulièrement fortes et environ quatre fois supérieures à la normale. En 24H, il est tombé 214 mm de pluie dans la commune de Yopougon, et 205 dans celle de Cocody, selon l’agence météorologique ivoirienne Sodexam, soit un quart des précipitations attendues sur l’ensemble des trois mois de la saison des pluies (mai-juin-juillet). Le seuil « normal » défini est de 50 mm en 24H, ajoute la Sodexam. Les pluies torrentielles suivies d’inondations dévastatrices sont récurrentes dans la plus grande ville ivoirienne où vivent près de six millions d’habitants.

Les constructions précaires dans des zones inondables, habitées par des populations pauvres, sont légion dans cette métropole en croissance continue, même si le Gouvernement a lancé cette année 2024 une vaste politique d’assainissement, détruisant de nombreux quartiers informels. L’an 2023, au moins 30 personnes sont mortes dans des incidents liés aux fortes pluies. 

© Afriquinfos & Agence France-Presse