Les Pays-Bas prêts à extrader un suspect du génocide rwandais

Afriquinfos Editeur 10 Vues
1 Min de Lecture

Les Pays-Bas et le Rwanda ne sont pas liés par un traité d'extradition. De plus, ce sera la première fois que les   Pays- Bas extradent quelqu'un vers un pays africain.

Iyamurmye, 38 ans, a demandé qu'il soit jugé aux Pays-Bas, pensant qu'il n'aurait pas de procès équitable au Rwanda.

 M. Iyamuremye, qui vivait à Voorburg, ville de l'ouest des Pays- Bas, a été arrêté par la police hollandasie en juillet 2013 sur la demande des autorités rwandaises. Il est soupçonné de génocide, de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de tortures pendant le génocide de 1994. En tant que leader Hutu de la milice Interahamwe, M. Iyamuremye aurait participé à des attaques contre des Tutsis. En 2011, les autorités de l'immigration des Pays-Bas lui ont retiré le permis de séjour.