Orange et Emmaüs International inaugurent à Abidjan leur 5ème atelier de collecte de déchets de mobiles en Afrique

ecapital
5 Min de Lecture

– 140 tonnes de déchets traités et 30 emplois créés depuis 2010 dans le cadre du partenariat Orange-Emmaüs International

Le cinquième atelier de collecte de mobiles a été inauguré aujourd’hui en Côte d’Ivoire, à Abidjan, en présence du Ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable ivoirien, Monsieur Kouadio Remi ALLA, et du Directeur Général du groupe Orange Côte d’Ivoire Télécom, représenté par Monsieur Joseph PITAH, Directeur du Réseau et du Système d’Information (DRSI). A cette occasion, un premier conteneur chargé de 10 tonnes de déchets de mobiles va quitter la Côte d’Ivoire pour rejoindre la France et y être recyclé.

Le premier de ces ateliers de collecte et démantèlement de mobiles a vu le jour en mars 2010 au Burkina Faso. D’autres ateliers ont ensuite été ouverts au Bénin, à Madagascar et au Niger.

- Advertisement -

L’utilisation du mobile connaît une très forte croissance en Afrique et constitue, par conséquent, un enjeu écologique majeur. En effet, le continent compte déjà 500 millions de terminaux, mais aussi des millions de déchets de mobiles qui peuvent finir jetés ou brûlés, faute de filières de recyclage dans la majorité des pays africains. Pour Orange, qui est implanté dans 20 pays en Afrique, le recyclage des déchets mobiles de ce continent est l’un des engagements forts de sa politique de RSE. Grâce aux ateliers créés par Orange et Emmaüs International, ces déchets sont désormais collectés puis acheminés en France pour y être recyclés.

Le recyclage, une filière solidaire

Dans chaque atelier, six emplois locaux sont créés et plus de dix tonnes de déchets de mobiles sont collectés par an et renvoyés en France pour recyclage.

Au total, depuis 2010, plus de 140 tonnes de déchets de mobiles ont déjà été acheminées en France pour y être revalorisées et plus de 30 emplois pérennes ont été ainsi créés dans les ateliers africains. Dans les cinq prochaines années, Orange et Emmaüs International souhaitent poursuivre les ouvertures de nouveaux ateliers de collecte, confirmant leur collaboration à ce projet d’économie sociale et solidaire qui préserve l’environnement.

Morphosis traite les déchets en provenance d’Afrique

En France, c’est la jeune entreprise Morphosis qui réceptionne directement les conteneurs de déchets de mobiles au port du Havre provenant des cinq ateliers de collecte en Afrique. A la réception des conteneurs, Morphosis trie chaque type de déchets pour les traiter en fonction de leur composition. Ensuite, elle transforme ces déchets en affinant les métaux rares qui sont à nouveau réutilisables pour la fabrication de nouveaux produits ou équipements. Morphosis est un acteur particulièrement inventif et efficace sur ce nouveau marché en France.

Recyclage des mobiles : une boucle vertueuse entre la France et l’Afrique

Depuis 2009, Orange travaille en France avec les Ateliers du Bocage (membres d’Emmaüs International) qui traitent tous les mobiles usagés collectés en France dans les boutiques Orange ou en interne. Cette structure d’insertion favorise l’emploi des personnes en difficulté avec pour objectif de les réinsérer sur le marché du travail.

Les téléphones mobiles collectés sont triés en deux catégories par les Ateliers :

§ Ceux qui peuvent être réutilisés sont remis en état et reconditionnés puis revendus dans les pays émergents

§ Ceux qui ne fonctionnent plus sont recyclés

Depuis 2010, Orange organise chaque année une opération évènementielle nationale de collecte de mobiles, chargeurs ou batteries usagés dans ses 1 200 boutiques en France métropolitaine. L’intégralité des bénéfices de ces opérations d’envergure est ainsi reversée au « Projet Afrique » porté par Emmaüs International.

En 2013, les actions d’Orange en faveur du recyclage (collectes de mobiles dans les boutiques et locaux d’Orange, collecte dans les Grandes Entreprises clientes d’Orange, retours de mobiles défectueux et à travers l’offre « seconde vie mobile ») ont permis de collecter près de 750 000 téléphones mobiles en France.

 

Distribué par APO (African Press Organization) pour Orange.

 

SOURCE – Orange

Côte d’Ivoire, 23 juillet 2014

 

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine 
http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos