Nouvelles du détachement de contre-ingérence au Mali

Afriquinfos Editeur 8 Vues
1 Min de Lecture

 Compte-tenu du niveau élevé de la menace au Mali, et plus particulièrement dans le Nord du pays, le général commandant l’opération Serval (COMANFOR) a proposé aux unités africaines déployées une aide en matière de protection des installations1 et du personnel. Dans ce cadre, il a fait appel à l’expertise de la DPSD et plusieurs sites2 ont été évalués au cours du mois de juin.

De Douentza à Tombouctou et Gao, des orientations et des conseils en matière de protection physique ou de contrôle du personnel ont été prodigués aux détachements togolais, burkinabés, nigériens, sénégalais et guinéens.

Le rapport remis au COMANFOR a eu pour effet d’apporter, par l’intermédiaire des DLA3 français, des conseils aux responsables de site, quelle que soit leur nationalité, qui ont permis de prendre en compte les problématiques liées à la protection physique

Ces conseils pratiques ont été largement appréciés par les interlocuteurs rencontrés et le travail effectué a parfaitement répondu à l’attente du commandement. D’autre part, l’analyse de la menace suivie de façon hebdomadaire par les personnels de la DPSD vient conforter les mesures prises par le commandement.