Maurice accueille le comité ministériel tripartite COMESA-EAC-SADC

 

Le comité tripartite vise à harmoniser les régimes commerciaux du COMESA, de l’EAC et de la SADC à travers l’établissement d’une zone de libre-échange élargie avec un marché plus vaste et un espace économique unique afin d’attirer davantage d’investissements et permettre la production à grande échelle.

Le deuxième sommet tripartite, tenu en Afrique du Sud en juin 2011, avait adopté une approche orientée vers le développement vis- à-vis du processus d’intégration tripartite.

Ce processus repose sur trois piliers : intégration au marché basée sur la zone de libre-échange tripartite, développement de l’ infrastructure pour améliorer la connectivité et réduire les coûts de faire les affaires, et développement industriel pour trouver des solutions aux contraintes de capacité productive. Le deuxième sommet avait par ailleurs vu le lancement des négociations sur la zone de libre-échange tripartite et adopté la feuille de route pour l’établissement d’une zone de libre-échange tripartite. Ces négociations devraient conclues en 2014.

La réunion du comité ministériel tripartite à Maurice, sous la présidence du Mozambique, permettra aux Etats Membres d’examiner le progrès accompli au niveau des négociations et de préparer le troisième sommet tripartite et le conseil tripartite prévus en Egypte au courant de cette année.

L’objectif de l’établissement d’une zone de libre-échange tripartite est de permettre de résoudre les défis provoqués par des adhésions multiples. Le problème qui se pose est qu’aucun pays ne peut faire partie de deux Unions douanières simultanément car cela impliquerait que le pays en question aura à mettre en oeuvre deux différents régimes commerciaux. Plusieurs pays sont membres de plus de deux blocs régionaux, rendant ainsi très difficile la mise en oeuvre des régimes commerciaux des différents blocs régionaux.

L’établissement d’une zone de libre-échange tripartite permettra aux trois communautés économiques régionales de travailler vers un processus de synchronisation et d’harmonisation de leurs programmes d’intégration régionale, de politiques commerciales de même que de résoudre le problème d’intérêts divergents en ce qu’il s’agit d’adhésion au sein des communautés économiques régionales.

Le premier sommet Tripartite COMESA-CAE-SADC s’était tenu en octobre 2008 à Kampala en Ouganda. Deux décisions majeures en ce qu’il s’agissait de dégager un consensus sur la voie d’un marché unique avaient été arrêtées, notamment: l’établissement d’une zone de libre-échange élargie comprenant les Etats Membres des trois blocs régionaux COMESA-CAE-SADC avec l’objectif ultime de parvenir à la création d’une Union douanière unique et oeuvrer pour arriver à un seul bloc visant à permettre l’avancement rapide vers une Communauté Economique Africaine.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maurice : Hausse des échanges commerciaux avec le COMESA et la SADC
Accord de coopération énergétique entre la Zambie et le COMESA
RDC : Les ONG dénoncent le manque de collaboration des autorités pour l'arrestation du président sou...
Commerce : accroissement des échanges entre Maurice et les pays du Comesa et de la Sadc
Les Etats du COMESA appelés à se doter des industries de transformation des matières premières
Le COMESA envoie une équipe de 25 observateurs électoraux en RDC
Le sommet de la Comesa se tiendra fin février à Kinshasa
L'UA souhaite des élections pacifiques au Kenya après les violences électorales de 2007
Le Zimbabwe accueillera la conférence du COMESA sur l'environnement économique
Djibouti va créer la première cour commerciale internationale de l'Afrique
Le COMESA va débloquer 5 millions USD en faveur des petites et moyennes entreprises
Le COMESA envisage de promouvoir des politiques de réduction de la pauvreté
L’Égypte souhaite jouer un rôle clé dans l’intégration régionale en Afrique
Forum Africa 2017 se tiendra du 7 au 9 décembre en Egypte
Le Fonds de Solidarité Africain en session ordinaire à Lomé
Facilitation du commerce en Afrique: La zone tripartite de libre-échange mise en œuvre début 2020 (C...
Le COMESA mis au défi de réduire la facture des importations annuelles de nourriture
Le COMESA appelle à créer une institution de développement africaine tripartite
L'Afrique cherche à développer sa coopération avec la Chine en termes d'infrastructures et d'énergie
Madagascar/Présidentielle : Les observateurs électoraux du COMESA en mission
Le COMESA salue la volonté du gouvernement de la RDC à reformer son environnement des affaires
Les réserves internationales du COMESA totalisent 112 milliards de dollars

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés