Le régime de sanctions contre le Mali vient d’être renouvelé pour un an par le Conseil de sécurité de l’ONU

Genève (© 2019 Afriquinfos- Le régime de sanctions à l’encontre du Mali contre des individus et des entités faisant obstacle au processus de paix dans ce pays africain vient d’être reconduit jusqu’au 31 août 2020 par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

C’est à l’unanimité des voix que les membres du conseil ont adopté la résolution 2484, qui proroge les mesures de sanction visant les personnes et entités engagées dans des actions ou des politiques mettant en péril la paix, la sécurité ou la stabilité du Mali.

La résolution a également étendu jusqu’au 30 septembre 2020 le mandat du Groupe d’experts chargé, entre autres tâches, d’assister le Comité du Conseil de sécurité dans le suivi de la mise en œuvre des sanctions.

Pour la première fois, le Conseil de sécurité a imposé des mesures de sanction pour une période initiale d’un an en septembre 2017 par le biais de la résolution 2374. Elles avaient été prolongées d’un an en août 2018.

Le Mali est en proie à une guerre civile entre le nord et le sud, mais aussi à une instabilité politique et à un essor des militants rebelles.

Les rebelles touaregs du nord du pays ont commencé à combattre pour leur indépendance en janvier 2012 et, après le coup d’État militaire qui a renversé le président malien, Amadou Toumani Touré, en mars de la même année, ils ont proclamé l’indépendance de leur propre État, l’Azawad.

Les rebelles touaregs et d’autres groupes militants, alliés dans l’indépendance de l’Azawad, se sont ensuite retournés les uns contre les autres du fait de divergences idéologiques. En quelques mois, les rebelles touaregs ont perdu le contrôle de la plupart des villes du nord, et le gouvernement malien a dû demander une aide militaire étrangère.

La mission de maintien de la paix des Nations Unies au Mali, MINUSMA, a été créée en avril 2013 pour stabiliser la situation. Mais des crises persistent encore malgré les accords de paix.

V.A.

Ces articles devraient vous intéresser :

Seulement 16 femmes sur 192 orateurs à l’Assemblée générale de l’ONU
ONU : à New York, les Chefs d’Etat africains plaident pour des actions concrètes face à l’urgence cl...
7,9 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire en 2020 dans le nord-est du Nigeria, selo...
RDC : 20 ans de prison requis contre Kamerhe, son conseil saisit l'ONU
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
Bissau: l'ONU prolonge une dernière fois sa mission et appelle au dialogue politique
Un "terrible prix à payer" si la communauté internationale échoue au Soudan, selon l'ONU
Sahel : l'ONU alerte sur un prochain péril humanitaire majeur
ONU en 2019/Muhammad-Bande, 2è Nigérian et 13è Africain à présider à présider l’AG
Le plan Trump pour le Moyen-Orient qualifié de déséquilibré (ONU)
L’ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye, un an après le début de l’offensive militaire ...
Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face à la baisse des effectifs
ONU/ Conseil de Sécurité : Macky Sall fait d’une meilleure représentativité de l’Afrique une « urgen...
Avenir et paix au Sahel: Réunion déterminante à l'ONU avant les urgentes réformes
L’ONU appelle à financer la réponse humanitaire au Mali où près de 4 millions de personnes ont besoi...
La mission des Nations Unies au Mali reste la mission la plus dangereuse de l’ONU (Antonio Guterres)
Burundi : l’arrestation et la condamnation de 4 journalistes fait réagir l’ONU
La Secrétaire générale adjointe de l'ONU fait de l’autonomisation des femmes une clé pour atteindre ...
ONU/Afrique au Conseil de sécurité entre 2021 et 2022: Djibouti tacle les manœuvres de Nairobi
Guinée : l’ONU lance un appel aux acteurs à plus œuvrer en vue des élections sans violence
Paix et la sécurité en Afrique : L'UA et l'ONU s'engagent à intensifier leur partenariat
Loi sur les libertés publiques au Togo : le politologue Mohammed Madi Djabakate salue la position de...
AG de l’ONU 2019 : Les peuples veulent des solutions, des engagements et des actes (A. Guterres)
Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU débattra le 17 juin du racisme à la demande de l'Afrique

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés