CEMAC : Les prévisions de croissance révisées de 3,2 à 2,6%

 

Témoignage d’une « persistance de la décélération de la croissance réelle », cette baisse de croissance du PIB (produit intérieur brut) de la CEMAC « résulterait de la baisse des investissements publics, du repli des activités dans le BRP et de la baisse de la production pétrolière », souligne un communiqué de presse publié à l’issue d’une réunion du comité de politique monétaire de la BEAC tenue jeudi à Yaoundé, siège de cette banque régionale au Cameroun.

D’après cette instance, « les difficultés budgétaires des pays avancés constitueraient un risque important, pouvant contrarier les perspectives économiques des pays de la CEMAC. Ainsi, en 2013, le taux de croissance reviendrait à 2,6%, tandis que les tensions inflationnistes se détendraient quelque peu à 2,5%. De même, la situation monétaire et les comptes publics s’amélioreraient alors que le solde extérieur courant enregistrerait une légère dégradation ».

Sur les six pays membres de cet espace communautaire régional, seule la République centrafricaine (RCA) ne figure pas pour l’instant au club des pays producteurs de pétrole. Dans les cinq autres que sont précisément le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad, il est observé une baisse générale de la production de l’or noir, a annoncé lors d’une conférence de presse le gouverneur de la BEAC, Lucas Abaga Nchama.

S’agissant cependant de la baisse des investissements, elle serait, a justifié celui-ci, la conséquence d’une volonté des Etats visant à améliorer la qualité de la dépense publique.

La zone CEMAC est confrontée à une conjoncture difficile, par ailleurs expliquée par les effets de la lente évolution de l’économie mondiale qui continue de causer une contraction de la demande.

Ces articles devraient vous intéresser :

La circulation en zone CEMAC fait l'objet d'une concertation à Libreville
Afrique centrale/Economie : Sassou N'Guesso plaide pour une « présentation avantageuse » de la sous-...
Économie : Les présidents des pays de la CEMAC en sommet extraordinaire à N’Djaména, mardi
Cemac : les experts préoccupés par la sécurité aérienne dans la sous-région
CEMAC: Près de 600 milliards de fcfa injectés dans l’économie réelle pour oxygéner les banques
Pouls de la situation financière dans la CEMAC au 1er semestre 2019
CEMAC/ Un sommet extraordinaire dominé par l’économie jeudi à N’Djamena
Gabon : Le sommet des chefs d'Etat de la CEMAC prévu pour le mois de mai à Brazzaville
Indicateurs économiques de la Cemac au jaune jusqu’en 2017 au moins (FMI)
Les banques du continent estiment que la dette chinoise n’est pas un problème
Les Chefs d’Etat de la Cemac invités à plus d’efforts pour le développement des infrastructures de b...
La tenue du sommet de la CEMAC à Libreville remet Ali Bongo au-devant de la scène africaine
La Cour de Justice de la CEMAC divisée sur la prolongation du mandat du président Antchouin
Le Maroc est le premier investisseur africain dans les zones de la CEMAC et de l'UEMOA
Centrafrique : Contraction de la croissance à - 14% contre 3,3% de prévision en 2013
Réunion de la CEMAC : l’intégration et le financement au menu du sommet
La CEMAC lance la riposte contre la polio en recrudescence dans la région
Michel Djotodia annonce un retour progressif de la sécurité en République centrafricaine
Economie : Débat au FCFA/Kako Nubukpo et Déby ont fait leur part, l’UEMOA et la CEMAC hésitent…
Un nouveau patron à la bourse de l'Afrique centrale
CEMAC : Maintien du siège à Bangui et aide de 25 milliards FCFA pour la sécurité en RCA
Les employeurs de gouvernants de la CEMAC invités à renforcer les moyens de lutte contre le VIH/Sida
Bilan 2011 : Climat sociopolitique relativement stable en zone CEMAC
Les nouvelles règles sur la valeur en douane de l'OMC ne sont pas appliquées dans la CEMAC

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés