1.000 personnes ont réussi à vaincre le virus Ebola en RDC (ONU)

New York (© 2019 Afriquinfos)- Alors que le 1000e vainqueur du virus Ebola rentre chez lui, les agences des Nations Unies qui luttent contre l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) ont salué vendredi le leadership des autorités sanitaires et les efforts de milliers d’agents de santé et de partenaires locaux, qui ont permis à 1.000 personnes de survivre à la maladie.

« Au début je pensais que je ne survivrais pas, mais maintenant que je suis guérie, je veux retourner dans ma communauté et leur dire de se faire soigner rapidement s’ils sont touchés. On peut réellement survivre », a déclaré Kavira, une jeune Congolaise à qui le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a remis son certificat de survivante d’Ebola.

L’épidémie, déclarée le 1er août 2018, a débuté dans le Nord-Kivu et s’est depuis étendue dans les provinces de l’Ituri et du Sud-Kivu. Actuellement, la transmission active d’Ebola est confinée à l’Ituri. L’épidémie évolue dans un environnement extrêmement complexe, caractérisé par de faibles infrastructures de santé, l’instabilité politique, l’insécurité, la méfiance et la résistance des communautés et les conflits en cours impliquant de nombreux groupes armés.

Grâce à une approche intégrée à l’échelle du système, les Nations Unies ont intensifié leurs efforts en mai pour soutenir l’action menée par le gouvernement congolais dans les domaines de la santé publique, de l’assistance aux communautés affectées par le virus Ebola, de l’engagement politique, de la sécurité et du renforcement de la gestion financière.

« Chaque vainqueur nous donne une raison et une motivation supplémentaire pour continuer à renforcer notre combat contre Ebola, mais chaque vainqueur nous rappelle également qu’il y a des vies que nous n’avons pas pu sauver », a déclaré David Gressly, Coordinateur de la réponse d’urgence à Ebola.

« Nous devons continuer à renforcer la sécurité pour assurer que les équipes de santé et les populations puissent circuler librement. Nous devons redoubler d’efforts pour donner aux communautés les moyens de faire partie intégrante de la riposte. Nous ne pouvons gagner la bataille contre cette épidémie sans le soutien total du peuple congolais. Nous avons vu comment l’acceptation de la population de villes comme Rwangoma ou Mabolio a entraîné une réduction rapide du nombre de cas d’Ebola dans cette région », a-t-il ajouté.

Sous la direction de l’UNICEF, avec le soutien de partenaires internationaux, des milliers d’intervenants congolais, issus des communautés touchées, s’engagent auprès des dirigeants communautaires et religieux, des médias et des vainqueurs d’Ebola pour apporter des connaissances essentielles sur les symptômes, la prévention et la décontamination des ménages et sur les communautés à risque.

Les enfants sont parmi les plus vulnérables parmi les communautés car non seulement ils risquent de contracter le virus, mais ils sont également affectés s’ils perdent leurs parents ou si les écoles sont fermées. L’ONG Save the Children et d’autres organisations sensibilisent les enfants à la prévention sur le virus Ebola par le biais de campagnes adaptées aux enfants dans les écoles et les groupes de jeunes. Une part importante de ce travail consiste à écouter et à répondre à leurs préoccupations pressantes, en particulier dans les zones où Ebola n’est souvent pas perçu comme étant une priorité.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Ces articles devraient vous intéresser :

L’ONU suspend sa collaboration avec Caritas Centrafrique après une accusation d’ Abus sexuel
Le régime de sanctions contre le Mali vient d’être renouvelé pour un an par le Conseil de sécurité d...
Libye : l'ONU dénonce une escalade et des "actes de représailles"
RDC: A Beni, Guterres a promis la poursuite du soutien de l'ONU contre les groupes armés
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
ONU : Zainab Hawa Bangura prend la tête du bureau de Nairobi
La situation sécuritaire au Mali a atteint un seuil critique, avertit un expert de l'ONU
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola
Guterres remet la RDC en haut de l'agenda diplomatique de l'ONU
Guinée-Bissau : l’ONU salue le bon déroulement du scrutin présidentiel
Crise en Guinée-Bissau: la CEDEAO reçoit le soutien de l'ONU et de l'Union africaine
Croisade sénégalaise à l'ONU contre la fraude et l’évasion fiscales qui appauvrissent l'Afrique
Frappes aériennes meurtrières en Libye de juillet 2019 : L'ONU appelle à une enquête indépendante
Nigeria: au moins 38 tués dans une attaque jihadiste
Résolution sur le racisme à l’ONU : la demande africaine a peu de chance d’aboutir
Guinée : l’ONU lance un appel aux acteurs à plus œuvrer en vue des élections sans violence
Sahel : l'ONU alerte sur un prochain péril humanitaire majeur
Immigration: au moins 1.750 personnes mortes durant les traversées d’Afrique vers les côtes méditerr...
Le Prix de la policière de l’ONU décernée à la Sénégalaise Seynabou Diouf
Un "terrible prix à payer" si la communauté internationale échoue au Soudan, selon l'ONU
Lutte contre le Covid-19 dans le monde : L’ONU lance un appel de fonds de 2 milliards de dollars
Libye: L'UE appelle à un cessez-le-feu et soutient l'émissaire de l'ONU
Election/Message ferme du Conseil de sécurité de l'ONU a l'endroit des Bissau-Guineens !
ONU : Qui de Djibouti et du Kenya deviendra Membre permanent jusqu'en 2022 ?

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés