Niger/Présidentielle: L’opposant Hama Amadou bel et bien au second tour, envers et contre tout !

Afriquinfos
2 Min de Lecture

«La COPA (coalition de l’Opposition) a juste dit qu’elle suspend sa participation au processus, mais Hama est bien partant pour l’élection», a précisé Me Mossi Boubacar, en ajoutant : «Hama n’a pas dit qu’il va se désister». Son intervention vise à recadrer Boubé Ibrahim, le président de la Ceni qui a manifesté son intention d’organiser le second tour, même si Hama Amadou et la coalition COPA ne se présentent pas.

Boubé Ibrahim se fonde sur la décision de la COPA qui veut boycotter le scrutin prévu pour le 20 mars prochain. La COPA est un regroupement de certains de candidats de l’Opposition qui fustigent la manière dont les résultats du premier tour ont été donnés.

A les en croire, la Ceni n’aurait pas proclamé officiellement les résultats. Aussi, fustigent-ils les moyens disproportionnés qu’utilise le président sortant Mahamadou Issoufou. «Issoufou sillonne le pays en avion et tient partout des meetings escorté par une armada de forces de l’ordre», crie-t-il, dénonçant «une rupture d’égalité, d’équité et de chance».

Pour le ministre de l’Intérieur Hassoumi Massaoudou jugé très proche du président Mahamadou Issoufou, l’argument de la COPA ne tient pas. Selon lui, «les opposants se retirent parce qu’ils ne peuvent pas gagner. C’est désolant (…) À vrai dire, cela ne nous surprend pas. Les principaux candidats significatifs se sont ralliés à Mahamadou Issoufou», a-t-il relativisé. Selon d’autres observateurs, ce sont plutôt les principaux opposants au pouvoir de Niamey qui se sont regroupés au sein de la COPA, et qui apportent leur soutien à Hama Amadou. Le Président sortant a recueilli 48,43% au premier tour contre 17,73% pour son principal opposant, Hama Amadou.

- Advertisement -

 Anani  GALLEY