Niger: Dissolution des conseils municipaux, des conseils de ville et des conseils régionaux

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Niamey (© 2024 Afriquinfos)- Au Niger, le président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP),le Général Abdourahamane Tiani a dissous par ordonnance ce jeudi 4 avril, les conseils municipaux, les conseils des villes et les conseils régionaux. En lieu et place, ont été nommés des Administrateurs délégués, en majorité des militaires et officiers de police qui auront désormais en charge les 265 Communes que compte le pays.

C’est à travers un communiqué lu à la Télévision publique nationale que l’information a été rendue publique. «Le général Abdourahamane Tiani a signé ce jour, jeudi 4 avril, une ordonnance portant dissolution des conseils municipaux, des conseils des villes et des conseils régionaux», a annoncé jeudi soir Télé Sahel. Selon les termes de l’ordonnance, «les conseils municipaux, les conseils des villes et les conseils régionaux sont dissous», a précisé la télévision.

Les conseils municipaux dirigent des communes, parfois regroupées au sein d’une plus grande ville.  »Les communes rurales, les communes urbaines, les villes et les arrondissements communaux seront administrés par des administrateurs délégués’’, indique le texte de l’ordonnance qui annonce que des  »administrateurs délégués seront nommés par décret du Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie, sur proposition du ministre chargé de l’Intérieur’’, poursuit l’annonce officielle. Dans la foulée, à travers un autre décret, le Président du CNSP a nommé des personnes chargées de diriger les Collectivités. Celles-ci sont des militaires, des officiers de la Police et des civils, selon une liste officielle.

A titre d’exemple, la capitale, Niamey, sera désormais dirigée par un colonel de l’Armée en remplacement du maire, Oumarou Dogari. Pour l’heure, le CNSP n’a donné aucune explication sur la dissolution des conseils des Collectivités locales. Le pays compte 265 communes réparties dans les 8 régions du pays.

- Advertisement -

A l’issue des élections municipales organisées en 2020, le PNDS (Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme) du Président déchu et toujours aux mains de la junte militaire, Mohamed Bazoum, avait remporté 1.799 des 4.246 sièges de conseillers.

Boniface T.