Le Parlement se préoccupe des occupations anarchiques du domaine public au Niger

ecapital
1 Min de Lecture

Selon M. Hama qui intervenait à la clôture de la deuxième session extraordinaire de l'Assemblée nationale, le refus de ces personnes intervient lorsque l'Etat tente d'exercer à nouveau son droit légitime de propriétaire du domaine public.

Le président du Parlement a noté que la mise en place de la commission d'enquête parlementaire sur les déguerpissements, permettra pour sa part de cerner et mieux comprendre le problème récurrent des lotissements illégaux auxquels se livrent jusqu'ici "impunément" les maires et leurs agents domaniaux, "au mépris très souvent du schéma d'aménagement urbain de la capitale".