Maroc : On se refait une beauté en public dans les rues de Casablanca

Afriquinfos Editeur 9 Vues
2 Min de Lecture

Une nouvelle pratique se démocratise dans les rues de Casablanca et principalement sur la place de Bab Marrakech. Loin des salons de coiffure huppés de la grande ville, des subsahariennes se sont lancées dans la coiffure en plein air. Une pratique au début peu répandue et qui provoquait la méfiance des marocaines, mais qui finit par se répandre du fait de son prix bon marché et de sa simplicité.

Il faut dire que se faire coiffer ou maquiller dans la rue paraît assez étrange au premier abord. On craint pour l’hygiène des produits et ustensiles utilisés. On ne veut pas s’afficher aux vues de tous les passants. C’est les arguments qui continuent d’être évoqués par les casablancaises. Certaines sont pourtant devenues adeptes de cette nouvelle pratique.

Au final, tout le monde y trouve son compte. Les jeunes subsahariennes peuvent travailler légalement et ainsi gagner de quoi vivre au Maroc sans passer par d’autres moyens très fréquents comme la mendicité ou la prostitution, et les marocaines peuvent bénéficier de soins peu chers dans la joie et la bonne humeur.

Venues du Sénégal, de la Côte d’Ivoire ou encore de la Guinée, ces esthéticiennes de la rue se sont petit à petit forgé une réputation et ont même développé des cartes de visite afin de développer leur business et proposent désormais leurs services à domicile pour celles qui ont encore du mal avec l’idée de bénéficier d’un soin beauté dans la rue.


Afriquinfos