Le Maroc prend exemple sur le système pénitencier américain

Afriquinfos Editeur 12 Vues
2 Min de Lecture

Alors que l’état des prisons marocaines est depuis longtemps critiqué, la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion décide d’entamer une refonte du système pénitentiaire marocain en se basant sur le modèle américain. Le projet sera testé dans quatre prisons marocaines.

Au programme :

– Une attention accrue envers les détenus : des dossiers analysés par des spécialistes afin de « classer » les prisonniers

– Une formation des responsables pénitentiaires : les directeurs de prison se verront prodiguer des conseils sur la gestion de la prison et des détenus par des experts américains

Les objectifs :

Le but de ces transformations est, à terme, de dépeupler les cellules qui sont actuellement surpeuplées. Grâce à ce nouveau système inspiré du modèle américain plus strict, les prisonniers les plus dangereux seront identifiés et placés dans des cellules de haute protection avec un contact minimum avec l’extérieur et avec les gardiens. Au contraire, les autres seront placés dans des établissements où ils bénéficieront de plus de liberté, voire seront placés en liberté surveillée.

Dépeupler mais également harmoniser donc puisque les détenus ne seront plus classés selon leur âge et leur sexe mais selon la gravité de leurs crimes ou encore leur profil psychologique.

Reste que bons nombres de prisonniers n’ont pas tous leur place en prison. Journalistes, étudiants, etc… emplissent les cellules aux côtés de grands criminels et expliquent ainsi, en grande partie, la surpopulation des prisons marocaines.

La prison de l’Oudaya à Marrakech qui accueille des détenus depuis mars 2013 a par exemple une capacité de 672 prisonniers et se sont au final environ 900 prisonniers qui s’y entassent.


Afriquinfos