Maroc : Le premier don d’organes d’un enfant sauve deux vies

ecapital
2 Min de Lecture

C’est la première fois qu’un enfant donne ses organes alors qu’il est en état de mort encéphalique. Effectivement, jusque-là les donneurs étaient des adultes explique le communiqué du Ministère de la Santé marocain.

Le courage d’une famille sauve deux vies

C’est sur un petit marocain de dix ans en état de mort cérébral à l’hôpital pour enfants Abderrahim Harouchi du Centre Hospitalier Ibn Rochd qu’ont été prélevés un rein et un foie avec l’accord des parents. Un geste qui a permis de sauver deux vies puisque les deux organes ont par la suite été greffés avec succès.

- Advertisement -

On imagine que la décision de la famille a dû être pénible puisque les parents du jeune garçon étaient en train de perdre leur enfant. Cependant, c’est avec courage qu’ils ont donné leur accord pour procéder à l’opération. Grâce à un travail d’équipe entre de nombreux spécialistes : réanimateurs, chirurgien, néphrologues, etc… les organes ont pu être prélevés sans dommages.

Sauver des vies avec le don d’organes

Le don d’organes est encore peu répandu pourtant il permet de sauver des vies. De nombreux prélèvements ne peuvent être effectués parce que les familles ne sont pas au courant de ce que pensait le défunt du don d’organes et préfèrent ainsi refuser le prélèvement. Le seul moyen de donner ses organes à sa mort est donc d’en parler à ses proches afin qu’ils puissent autoriser l’opération en cas de mort cérébrale.

 

Afriquinfos

 

 

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine 
http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos