Maroc : Une parlementaire défend la prostitution

Afriquinfos Editeur 10 Vues
2 Min de Lecture

Lors de la séance mensuelle au Parlement marocain qui s’est tenue mardi dernier, une parlementaire a osé aborder un sujet tabou, la prostitution. Alors que le sujet abordé était celui des « droits de la femme », Khadija Zoumi a choqué les esprits en déclarant « la prostitution contribue au budget de l’Etat ». Ceci n’a pas manqué de faire sourire Abdelilah Benkirane.

Elle en a également profité pour critiquer l’action de la brigade des mœurs qui a été récemment mise en place à Marrakech. Elle la juge trop répressive envers les femmes, prostituées, et non envers les hommes, clients, qui ont aussi leur rôle à jouer. La parlementaire a même cité le Coran qui place les deux protagonistes sur un même « pied d’égalité » quant à cette question selon elle.

Par ailleurs, elle a dénoncé les nombreux décès qui continuent de toucher les mères lors des accouchements et de la discrimination qui perdure au sein des postes à haute responsabilité en s’étonnant que les annonces de recrutement parlent uniquement de « directeurs » comme si les femmes ne pouvaient exercer cette fonction.

Khadija Zoumi est la première femme à avoir été élue membre de l’Union interparlementaire islamique et risque de faire encore parler d’elle.


Afriquinfos