Maroc : Journée nationale de l’enfant

Afriquinfos Editeur 2 Vues
1 Min de Lecture

La responsable affirme aussi une faible scolarisation en milieu rural en notant que le taux de scolarisation des filles dans le monde rural au niveau du secondaire n’est que de 18,8%.

L’autre problème, est la lutte contre la mortalité infantile, qui relève une baisse sensible du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans qui est l’un des indicateurs les plus importants du bien–être des enfants. Ce taux a ainsi régressé en passant de 187 ‰ en 1970 à 80 ‰ en 1990 et à 31‰ en 2012.

Le taux de mortalité infantile reste en deçà des attentes. Regina De Dominicis constate que le Maroc doit encore fournir des efforts pour  améliorer le taux de mortalité des enfants.

Quant au travail des enfants, il constitue un réel problème car, beaucoup d’enfants sont victimes d’abus de tout genre commis par leurs employeurs c’est-à-dire 8% des jeunes. Pour remédier à ces problèmes, la mise en place d’une politique publique intégrée de protection de l’enfance s’impose.

Afriquinfos