Mali : Le gouvernement décrète la journée du vendredi chômée pour booster le taux retrait des cartes d’électeurs

Afriquinfos Editeur 4 Vues
2 Min de Lecture

Les autorités de la transition ont affirmé qu'"en conséquence, la journée du vendredi 26 juillet 2013 est chômée et payée sur toute l'étendue du territoire national".

Selon un autre communiqué du gouvernement malien, le "retrait des cartes NINA prendra fin le 27 juillet" et qu' à cette date "aucune carte ne sera disponible le jour du scrutin dans les bureaux de vote".

Par ailleurs, il convient de signaler qu'à la veille de ce scrutin l'actualité politique est notamment dominée par des suspicions relatives à la situation des cartes NINA vierges.

Selon le FDR, un regroupement de partis politiques et d'organisations de la société civile malienne, "plus d'un million de cartes NINA bis sont détenues par des candidats".

Cependant, lors d'une rencontre tenue ce vendredi à Bamako entre le ministère de l'Administration territoriale, chargé de l'organisation de l'élection, et les mandataires des politiques et des candidats à la présidentielle, le gouvernement malien a "précisé que le reliquat des cartes NINA au nombre de 1 122 551 cartes sont stockées et sécurisées en France par la société qui les a fabriquées".

Le gouvernement explique qu'"au moment où le Mali faisait la commande, le nombre d'électeurs n'était pas connu, c'est ce qui amené ce surplus" et rassuré qu'"il n' y a aucune intention de fraude dernière ce surplus".