Madagascar: Une région du sud-ouest s’engage à lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants

Afriquinfos Editeur 2 Vues
2 Min de Lecture

La cérémonie de dévoilement du programme à Mangily, ville de la province de Tuléar, située dans le sud du pays, a été une occasion de mobilisation sociale de grande envergure, au cours de laquelle, les autorités régionales et locales ont déclaré et confirmé leur volonté de mettre fin à ce fléau qui a duré trop longtemps dans cette région.

Le directeur du bureau de l'OIT à Madagascar, Christian Ntsay, a lancé un appel solennel à tous les acteurs du monde du travail de la région Atsimo Andrefana, notamment à Mangily, pour que ce programme d'action ait des effets durables à travers la prise continue de responsabilités de tous.

Ce programme d'action cible ainsi 125 enfants âgés entre 12 et 17 ans, dont 80 victimes de l'ESEC qui seront retirés de cette pire forme du travail des enfants, interdits aux moins de 18 ans et réinsérés dans la formation professionnelle et accompagnée dans la vie active, a-t-on indiqué. Par ailleurs, 45 enfants vulnérables et qui risquent de tomber dans de l'ESEC seront également appuyés dans le cadre de la scolarisation. Tous ces enfants ciblés vont bénéficier d'actions d'accompagnement psycho-social et de suivi médical pour une meilleure réintégration sociale dans la vie de la communauté, a-t-on mentionné.

 En outre, les parents des enfants victimes de l'ESEC seront appuyés pour l'amélioration de leurs conditions de vie par des formations techniques liées à leurs activités et de dotation de fournitures ou matériels de travail. A part les actions de sensibilisation de tout genre, les établissements hôteliers à Mangily seront formés et mobilisés pour signer le code de conduite contre l'ESEC confirmant leur engagement dans cette lutte.