L’état de la pandémie en Afrique au 21 aout 2020

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

Addis-Abeba (© 2020 Afriquinfos)- L’Afrique comptait ce vendredi 21 aout plus d’un million de cas de coronavirus confirmés. Selon le bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, les pays les plus touchés par la pandémie de la Covid-19 sont l’Afrique du Sud, avec 596 060 cas dont 12 423 décès, l’Égypte, avec 96 753 cas dont 5 184 décès, le Nigeria, avec 50 488 cas dont 985 décès, le Ghana, avec 43 094 dont 256 décès, ou encore le Maroc, avec 46 313 cas dont 743 décès.

Le Congo rouvrira ses frontières aériennes ce lundi

Au Congo, la Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus a décidé de la réouverture des frontières aériennes du pays dès ce lundi 24 août. Les frontières terrestres, fluviales et maritimes, ne sont en revanche pas concernées par la mesure : seul le transport du fret peut y circuler. L’ensemble des frontières étaient fermées aux voyageurs depuis la fin du mois de mars.

Sierra Leone : le paludisme profite de la peur du Covid-19

En Sierra Leone, le nombre de cas de paludisme a considérablement augmenté durant la pandémie. Fuyant les hôpitaux de peur de contracter le Covid-19, les personnes contaminées par le paludisme arrivent aux centres de santé dans des situations bien plus critiques qu’avant l’arrivée de la pandémie du nouveau coronavirus dans le pays.

Le manque de suivi médical adéquat est particulièrement dangereux pour les enfants pendant l’actuelle saison des pluies, lorsque le paludisme flambe en raison de l’augmentation de la population de moustiques.

Quelque 219 millions de personnes ont été infectées du paludisme dans le monde en 2017, 435 000 en sont mortes. Plus de 90% des victimes sont africaines, selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Nous faisons face à une épidémie de malaria, avec des symptômes de malnutrition sévère pour la plupart des enfants qui arrivent à l’hôpital », explique la pédiatre belge Laure Joachim, membre de l’équipe médicale de MSF à l’hôpital de Hangha, installé à Kenema, la troisième plus grande ville du pays.

Par crainte de contamination au coronavirus, de nombreux parents préfèrent se tourner vers la médecine traditionnelle, aggravant parfois les pathologies. Les fausses informations relatives au Covid-19 contribuent également à éloigner les patients des hôpitaux et des postes de santé, qui sont généralement sous-équipés.

En conséquence, le paludisme continue à « causer de grandes souffrances et à décimer des familles » en Sierra Leone, malgré la distribution par le gouvernement depuis mars de quatre millions de moustiquaires, déplore le responsable des maladies infectieuses du ministère de la Santé, Samuel Juana Smith.

Officiellement le pays n’a recensé que quelque 2 000 cas de Covid-19, dont 69 décès.

Le couvre-feu allégé au Zimbabwe

Au Zimbabwe, les autorités raccourcissent le couvre-feu imposé pour limiter la propagation du coronavirus. Il commencera désormais à 20h, au lieu de 18h précédemment, jusqu’à 6h du matin. Les heures entre lesquelles les magasins peuvent ouvrir ont également été rallongées : les commerces doivent maintenant fermer à 16h30 au lieu de 15h. Dans le pays, 5 643 cas confirmés et 150 décès ont été enregistrés depuis le début de la pandémie.