La CAE lancera une Matrice du marché commun

Afriquinfos Editeur 7 Vues
2 Min de Lecture

S'adressant lundi aux journalistes à Arusha lundi, le Directeur des communications et des affaires publiques de la CAE, Othieno Richard Owora, a déclaré que cet outil servirait à mesurer le degré d'avancement de chacun des États partenaires dans la mise en oeuvre du protocole pour un marché commun.

« Cela satisfera l'Article 50 du Protocole de la Communauté d'Afrique de l'Est stipulant l'élaboration d'un cadre pour contrô ler la mise en oevre de cet accord », a déclaré M. Owora.

La Matrice commune 2014 de la CAE a été développée au cours des deux dernières années, sous la direction d'un groupe de réfé rence pour le marché commun de la CAE et avec la participation des États partenaires de la CAE, du secrétariat de la CAE, du Conseil économique d'Afrique de l'Est, du Groupe de la Banque mondiale et d'un certain nombre d'institutions d'étude régionales, a déclaré le responsable.

Le directeur d'ouvrage de la Banque mondiale pour la Matrice de la CAE, Alfred Ombudo K'Ombudo, a souligné que ce mécanisme mesurait la conformité des États partenaires avec leur obligation de libéraliser les flux transfrontaliers de capitaux, de biens et de services.

Surveiller efficacement et résoudre les goulots d'é tranglement identifiés dans la mise en oeuvre peut aider à ré soudre les contraintes impliquées dans l'intégration des économies, a déclaré cet expert.

« Cela contribue également aux pratiques de bonne gouvernance régionale telles que l'ouverture, la transparence, la participation, la responsabilité et l'efficacité », a-t-il déclaré, ajoutant que cette matrice couvrait trois grands domaines, à savoir la libre circulation des capitaux, des services et des biens.