La sécurité des téléphones mobiles face aux brouteurs en Afrique de l’ouest (Kaspersky)

Afriquinfos Editeur 337 Vues
2 Min de Lecture
A man surfs the web during a "Campus Party" Internet users gathering in Sao Paulo January 28, 2014. Campus Party is an annual week-long, 24-hour technology festival that gathers around 8000 hackers, developers, gamers and computer geeks from around the world. REUTERS/Nacho Doce (BRAZIL - Tags: SCIENCE TECHNOLOGY TPX IMAGES OF THE DAY)

Moscou (© 2024 Afriquinfos)- Kaspersky présente une nouvelle infographie issue d’une enquête réalisée sur l’utilisation des téléphones mobiles en Afrique de l’Ouest, mettant en lumière les menaces croissantes posées par les « brouteurs ».

Avec l’accès croissant à Internet, la sécurité en ligne devient une préoccupation majeure pour les populations locales. En Côte d’Ivoire et au Sénégal, 46% de la population se connecte quotidiennement à Internet, soit environ 9,6 millions d’internautes.

Cette connectivité accrue expose les utilisateurs à divers risques de cybercriminalité, y compris les arnaques sentimentales qui exploitent les réseaux sociaux et les plateformes de communication. Selon INTERPOL, ces arnaques ont causé plus de 1,3 milliard de dollars de pertes mondiales entre 2017 et 2022, avec une perte moyenne de 4 400 dollars par victime.

Quelques statistiques clés de l’étude :

50,5% des Ivoiriens et Sénégalais utilisent leurs téléphones mobiles quotidiennement pour des besoins professionnels et personnels.

Les réseaux sociaux sont utilisés par 87,7% des utilisateurs, suivis des appels vidéo (68,1%) et des applications de géolocalisation (60,8%).

Face à ces menaces, Kaspersky recommande les mesures suivantes pour améliorer la sécurité :

Générez des mots de passe complexes.

Méfiez-vous des SMS suspects.

Recherchez le symbole du cadenas sur les sites web.

Téléchargez des applications provenant de sources fiables.

Afriquinfos