La Francophonie soutient ses deux membres en demi-finale du Mondial 2022

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Paris (© 2022 Afriquinfos)- La France et le Maroc vont s’affronter en demi-finale du Mondial, le mercredi 14 décembre 2022. Une rencontre historique entre deux nations, membre de l‘Organisation internationale de la Francophonie (OIF), qui viennent d’avoir le soutien de Louise Mushikiwabo et de la Confejess.

« Félicitations à la France qui s’est qualifiée en demi-finales de la Coupe du Monde Qatar 2022, ce samedi! Bonne chance à la France et au Maroc, deux de nos États membres qui vont s’affronter. Que le meilleur gagne! », A écrit la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (Confejess), sur son compte twitter.

« En train de savourer la victoire du Maroc, Maroc-portugal en même temps que celle de la France FRAANG!! Bravo bravo à nos 2 pays membres de la Francophonie bien positionnés en demi-finale!!! », Avait écrit la secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo, sur son compte twitter, ce samedi 10 décembre, après la victoire du Maroc et de la France aux demi-finales.

La Francophonie, ce sont tout d’abord des femmes et des hommes qui partagent une langue commune, le français. Elle a pour mission de promouvoir le français et mettre en œuvre une coopération politique, éducative, économique et culturelle au sein de ses 88 Etats et gouvernements membre.

- Advertisement -

De fortes connexions entre le Maroc et la France

Affiche totalement inédite que celle qui oppose l’équipe de France de football, au Maroc, en finale de la Coupe du monde de football 2022, au Qatar ce mercredi 14 décembre 2022.

Entre la France et le Maroc, les connexions sont d’ailleurs nombreuses. L’amitié de Kylian Mbappé et de Achraf Hakimi, coéquipiers au PSG, et les joueurs marocains nés en France, offriront un goût particulier à cette confrontation.

Kylian Mbappé et Achraf Hakimi évoluent ensemble au PSG et entretiennent une relation amicale. Ils se sont d’ailleurs vus au Qatar. De plus, beaucoup de joueurs marocains sont nés en France. Deux internationaux portent le maillot d’Angers SCO en Ligue 1, Sofiane Boufal et Azzedine Ounahi, et le sélectionneur du Maroc a joué à Grenoble avec Olivier Giroud. Le meilleur buteur français ne l’a pas oublié.

« Walid Regragui, avec qui j’ai une belle photo. Quelqu’un de Grenoble m’a envoyé ce cliché de nous deux à l’entraînement. Énorme et improbable. J’avais les cheveux mi-longs à l’époque (rire). Mais je lui montrerai à Walid car c’est un super mec aussi et je suis content pour lui », déclare le numéro 9 des Bleus. Sur le terrain, l’amitié ne comptera plus. Les Français promettent, selon l’expression d’Adrien Rabiot, de donner leur vie.

Pour les Bleus, ceci sera leur  septième présence à ce stade d’un Mondial. Quant aux Lions de l’Atlas, ils viennent d’inscrire une page, pas seulement de leur propre histoire, mais du football africain, dans son ensemble.

« Le Maroc a beaucoup travaillé et c’est la preuve qu’on n’arrive pas par hasard. Cela peut arriver une fois par hasard, mais ici, souvenez-vous qu’à la Coupe d’Afrique des Nations, nous disions que le jeu marocain était cohérent au point que lorsque l’entraîneur faisait tourner l’équipe, les remplaçants étaient dans le tempo des titulaires. Ils faisaient les mêmes choses, ils savaient les faire. Ils avaient non seulement un banc solide mais aussi une organisation cohérente et bravo au Maroc. C’est le résultat du travail », selon une analyse de l’ancien gardien de but de l’équipe nationale du Cameroun, Joseph-Antoine Bell.

V.A.