Investiture des nouveaux députés à l’Assemblée nationale sud-africaine

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Le juge en chef Mogoeng Mogoeng a présidé à la cérémonie d'investiture des députés, qui sont issus des listes de candidats des partis politiques ayant obtenu suffisamment de voix lors des élections du 7 mai pour s'adjuger des sièges à l'Assemblée nationale.

Par groupes de dix, les nouveaux députés ont prêté serment en déclarant loyauté au pays et obéissance à la Constitution. Environ 42 % des nouveaux députés sont des femmes. Quant à l'âge des élus, le doyen a 85 ans et le plus jeune 22 ans, la moyenne s'établissant autour de 50 ans.

Plus tard, la chambre élira les nouveaux président et vice-président de l'Assemblée nationale.

Le Congrès national africain (ANC) a proposé la candidature de Baleka Mbete, la chef du parti à l'échelon national, pour remplacer Max Vuyisile Sisulu. De son côté, le principal parti d'opposition, Alliance démocratique (DA), a proposé comme candidate Nosimo Balindlela, ancienne Première ministre de la province du Cap-Oriental, ce qui impose un vote à bulletins secrets. Une fois que les président et vice-président de la chambre auront été élus, les députés éliront le président du pays. Le président sortant Jacob Zuma doit remporter le scrutin, ce qui lui permettra d'exercer un deuxième mandat.