Le Congo et la Guinée vont renforcer leur coopération

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

En dépit de "l'excellence des relations qui existent entre les gouvernements et les peuples congolais et guinée (..), les deux chefs d'Etat ont relevé le faible niveau des échanges entre les deux pays, et convenu de la convocation de la deuxième session de la grande commission mixte au cours de l'année 2012", souligne le communiqué final sanctionnant la visite de travail du président Condé.

Cette visite a été "placée sous le signe du raffermissement des liens historiques d'amitié et de coopération qui lient les deux pays", ajoute le communiqué.

Au cours d'une conférence de presse, les deux présidents ont insisté sur la nécessité de renforcer la coopération sud-sud.

- Advertisement -

"Il y a une possibilité de coopération importante, c'est-à-dire si la Guinée a pu envoyer sa bauxite au Cameroun, nous pouvons envoyer l'alumine de Guinée au Congo pour la transformer en aluminium, plus vous passer de la première au produit fini, non seulement vous avez plus de revenu, mais vous créez beaucoup plus d'emplois. Nous voyons la coopération dans le domaine industriel, la capacité de transformer la bauxite sur le terrain africain. Nous sommes obligés d'envoyer notre bauxite aux Etats-Unis, mais si nous pouvons la transformer sur place en Afrique, vous savez que la Chine comme l'Inde est grande consommatrice d'aluminium, nous serons en mesure de poser les bases d'une véritable  industrie lourde en Afrique", a déclaré Condé.

"Nous allons concrètement mettre en oeuvre ce qui est dit dans le communiqué, c'est justement le défi que nous allons relever, puis que les relations au plan politique sont au niveau le plus élevé, il y a longtemps qu'on signé un traité d'amitié et de coopération et si pour des raisons diverses nous n'avons pas pu atteindre nos objectifs. Nous pensons que le moment est venu pour nous de les atteindre", a insisté, pour sa part, Sassou Nguesso.

Le Congo et la Guinée sont liés par un traité d'amitié et de coopération signé à Conakry, capitale de la Guinée, le 17 mai 1978.

Les deux chefs d'Etat quittent Brazzaville mercredi matin pour Malabo en Guinée Equatoriale où ils prendront part au 17e sommet de l'Union Africaine.