Le gouvernement sud-africain a lutté avec succès contre le tabac depuis 20 ans

Afriquinfos Editeur 7 Vues
3 Min de Lecture

« Le nombre de fumeurs adultes a été divisé par deux au cours des 20 dernières années », a rapporté une enquête nationale sur la santé et la nutrition en Afrique du Sud menée par le Conseil de recherche en sciences humaines (Human Sciences Research Council ou HSRC).

Le HSRC est un organe réglementaire qui mène principalement des projets de recherche sociale à grande échelle pour le gouvernement et pour des organisations non-gouvernementales, en vue d'aider à l'élaboration de politiques.

Le HSRC a appelé à interdire totalement le tabac par une législation.

La première loi de contrôle des produits du tabac a été adoptée en 1993 en Afrique du Sud, pour réglementer la consommation de tabac dans les lieux publics et interdire la vente de tabac à des personnes de moins de 16 ans.

Depuis 2001, le gouvernement sud-africain a mis en oeuvre un amendement de sa loi sur le contrôle des produits du tabac adoptée en 1999, interdisant la publicité et la promotion de produits du tabac et restreignant la consommation de tabac dans les lieux publics tels que lieux de travail, restaurants, bars et transports publics.

Évoquant la nouvelle politique sur le contrôle du tabac mardi à Pretoria, le ministre de la Santé Aaron Motsoaledi a souligné que le gouvernement sud-africain ne relâcherait pas ses efforts en vue d'éradiquer le tabagisme. « Il n'y a aucun scientifique, chercheur ou personnalité influente au monde qui ait pu nous convaincre de la contribution que le tabac apporte à l'humanité », a indiqué le ministre. « Tout ce qu'il fait c'est tuer », a-t-il ajouté.

Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé en juillet 2013, le tabac tue un consommateur sur deux, le nombre de victimes du tabac totalisant près de 6 millions de personnes dans le monde chaque année.

Près de 80 pourcent des 1 milliards de fumeurs au monde vivent dans des pays à revenus faible ou intermédiaire, selon ce rapport.

Dans le cadre des efforts pour réduire le nombre de fumeurs, le gouvernement sud-africain envisage actuellement de relever à 18 ans l'âge minimum légal pour fumer.

« Il n'y aura pas d'excuse pour consommer du tabac », a déclaré M. Motsoaledi.