L’Union Africaine ambitionne faire taire les armes en 2020

Addis-Abeba (© 2020 Afriquinfos)- Plusieurs dizaines de chefs d’État et de gouvernement sont attendus au 33ème  sommet des chefs d’État de l’Union africaine qui s’ouvre ce dimanche 9 février dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, au siège permanent de l’organisation. Une rencontre qui appelle à plus de solidarité africaine pour un objectif exigeant : faire taire les armes.

« Absolument, je suis optimiste », sans détour le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, confie son état d’esprit face au thème ambitieux de ce sommet : faire taire les armes. Une thématique loin d’être nouvelle au sein de l’organisation panafricaine qui en avait fait, il y a plusieurs années déjà, son objectif à l’échéance 2020.

Et pourtant sur le papier le constat est sans concession comme l’a signalé dans son discours, ce jeudi, à la tribune de l’Union africaine, la Camerounaise Vera Songwe, secrétaire exécutive de la commission économique pour l’Afrique des Nations unies. « Comparé à 2005 quand il n’y avait que six pays engagés dans un conflit sur le continent, quinze ans plus tard, nous avons contre-performé. Le nombre de conflits armés est passé, entre 2005 et 2018, de 7 à 21, selon le Peace Research Institute d’Oslo (PRIO). »

Une liste de conflits armés que le président de l’UA a tenu à rappeler : « Le conflit en Libye, les menaces jihadistes shebabs en Somalie, et au Mozambique, dans la région du Sahel et dans le pourtour du bassin du lac Tchad, la montée du populisme marquée par les replis nationalistes et ethno-identitaires, l’extrémisme et le radicalisme, pour ne citer que ceux-là. »

Au sortir de son discours à la tribune, Moussa Faki Mahamat souligne tout de même quelques avancées. « Nous n’avons presque plus de conflit inter-États sur le continent. » Désormais, la principale menace, c’est le défi du terrorisme pour le président de la Commission de l’UA. Il faut trouver d’autres moyens, « construire la paix autrement, en mettant en œuvre des solutions innovantes qui relativisent la solution militaire et le tout dans la solidarité ».

Pour un haut diplomate de l’Union africaine, il faut en effet plus d’engagement des États sur la question sécuritaire. « Au Sahel, ce n’est plus un conflit, c’est une guerre et des pays sont menacés d’effondrement » et, selon lui, les autres États du continent ont un rôle à jouer. « Il faut qu’il y ait plus de solidarité », insiste-il ajoutant que seul le Rwanda a versé un million de dollars pour le G5 Sahel et qu’aucune des grandes nations militaires du continent ne participe encore, sur le terrain, à l’effort de guerre.

V.A.

Ces articles devraient vous intéresser :

La langue berbère, le tamazight, officiellement intégrée à l’Union africaine
L’état de la pandémie en Afrique au 21 juin 2020
Vers la création d’une task force permanente de l’UA contre les épidémies ?
Crise en Guinée-Bissau: la CEDEAO reçoit le soutien de l'ONU et de l'Union africaine
Fonds de l’UA contre la Covid-19 : les membres du comité de gestion désormais connus
Le soutien de la BAD et de l’Union Africaine au Sommet mondial du Genre
Barrage du Nil : à l'ONU, soutiens à l'UA pour régler la crise
11e Sommet extraordinaire de l`Union Africaine : L’UA et la Chine renforcent leur coopération
Un appel fort de l’Union Africaine pour la promotion de la paix
Libye : Moscou vole au secours de Haftar, Ndjaména réclame l'apaisement 
Guinée : l’Union Africaine rappelle sa mission d’observation électorale
Intégration africaine : report de la mise en œuvre de la ZLECA
L’accord de cessez-le-feu en Libye salué par l’Union Africaine
L’UA sanctionne le Soudan du Sud pour non-paiement de ses contributions annuelles
Plaidoyer pour l'annulation de la dette africaine : La Task force de l'UA en concertation avec des P...
L’étonnante résilience de l’Afrique face au Coronavirus (Par Bruno Clément-Bollée)
'Affaire G. Floyd': Obama, Michaëlle Jean, Amina Mohammed, l'UA se joignent au flot des dénonciation...
Les défis qui s'imposent à l'UA 57 ans après sa naissance selon Moussa F. Mahamat
Lutte contre le Covid-19 sur le continent : L'Union africaine va créer un fonds continental anti-COV...
Une quarantaine de dirigeants du continent à l’ouverture du 33e sommet de l’Union africaine

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés