15 Etats dont des puissances militaires et économiques au CPS de l’UA pour 2 ans

ecapital
2 Min de Lecture

Ils sont donc appelés à gérer les crises sécuritaires du continent dans le compte de l’institution panafricaine lors des deux prochaines années. Leur première mission consistera à se prononcer, dès ce vendredi, sur la situation au Burundi.

Le Burundi également élu, malgré les violences qui y a cours  

Le Burundi est depuis quelques jours au cœur des discussions au siège de l’Union africaine (UA). Y sont débattues la crise politique et sécuritaire qui se poursuit dans le pays, ainsi que l’opposition de Nkurunziza à l’envoi d’une mission de 5.000 hommes (Maprobu), une décision prise par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) en décembre dernier.

- Advertisement -

Malgré tout, le Burundi a réussi à s faire réélire jeudi matin à ce même CPS par les ministres des Affaires étrangères africains. Il ne devrait pas siéger lors de la réunion du vendredi 29 janvier le concernant. L’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Égypte et le Nigeria, les 4 poids lourds militaires de l’UA, ont tous été élus au sein du CPS, sauf l’Éthiopie, qui, se serait retirée de son propre chef. Le Congo et le Gabon se disputaient le même siège au sein du CPS à l’ouverture de la réunion ce jeudi. Le Congo a finalement remporté le vote.

Bella Edith