L’état de la pandémie en Afrique au vendredi 8 mai

Afriquinfos Editeur 11 Vues
5 Min de Lecture
Épidémie de coronavirus en Afrique

État de la pandémie du coronavirus en Afrique | L’Afrique a franchi ce vendredi la barre des 50.000 cas confirmés avec un total de 54 434 cas confirmés de coronavirus. Sur le continent, 2 080 personnes sont décédés du Covid-19, selon le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine. L’Afrique du Sud et l’Egypte sont les deux pays les plus touchés, avec respectivement 8 232 et 7 981 cas recensés. Suivent le Maroc, l’Algérie, le Nigeria, le Ghana et le Cameroun. Au Nigeria, 20 employés travaillant à la Lagos State House, résidence officielle du gouverneur de l’Etat de Lagos, ont été testés positifs au coronavirus. Selon le commissaire à la Santé de l’État, les malades ont été placés en centre de quarantaine pour être soignés. Il assure que le gouverneur et sa femme n’ont en revanche pas été contaminés.

Le Sénégal a enregistré ce vendredi un 14e décès lié au Covid-19 : un homme de 85 ans décédé à Touba. Le pays enregistre à ce jour 1 551 cas positifs

Le coronavirus pourrait coûter la vie à plus de 190 000 personnes en Afrique en seulement un an si les mesures de prévention venaient à échouer, selon une nouvelle étude de l’Organisation mondiale de la Santé. Au total, 44 millions de personnes pourraient être contaminées. « Le Covid-19 pourrait revenir régulièrement dans nos vies dans les prochaines années si les gouvernements de la région ne s’engagent pas dans une approche proactive. Nous avons besoin de tester, tracer, isoler, traiter », détaille la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti.

État de la pandémie du coronavirus en Afrique : En Afrique du Sud, 19 000 détenus vont recouvrer la liberté

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé ce vendredi la remise en liberté sous contrôle judiciaire de 19 000 détenus, « de façon à rendre possible les mesures d’isolement et de distanciation sociale ». Au total, 160 000 prisonniers sont incarcérés dans 243 centres pénitentiaires dans le pays. Certains foyers de propagation du Covid-19 se sont déclarés dans les prisons, notamment dans celle d’East London, où 65 détenus et 35 gardiens ont été testés positifs au coronavirus.

La mesure s’applique pour les prisonniers qui « présentent peu de risques et qui ont déjà accompli une partie de leur peine », indique le communiqué de la présidence. Les personnes condamnées ou inculpées pour meurtres, crimes sexuels et violences faites aux femmes et aux enfants, ne sont pas concernées.

L’Afrique du Sud est loin d’avoir dépassé le pic de l’épidémie. Cyril Ramaphosa a averti ses concitoyens cette semaine : selon lui, le plus dur est encore à venir. Car médecins et scientifiques s’accordent à dire que la crise sanitaire est loin d’être passée. Depuis une semaine, la courbe des nouvelles infections s’est accélérée avec 300 nouveaux cas par jour.

État de la pandémie du coronavirus en Afrique : La CEDEAO nie avoir passé une commande de Covid-Organics

L’organisation régionale ouest-africaine prend ses distances avec le Covid-Organics, cette décoction malgache à base d’artemisia présentée comme un remède au coronavirus. Elle assure n’avoir jamais passé commande du traitement. « Nous souhaitons indiquer que la CEDEAO et son institution spécialisée en matière de santé qu’est l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) se dissocient de cette affirmation, et informer le public que nous n’avons jamais commandé ledit médicament », peut-on lire dans un communiqué.

Le président malgache Andry Rajoelina avait annoncé la semaine dernière avoir remis une cargaison de Covid-Organics au président de la Guinée-Bissau, pour qu’il distribue le remède polémique aux 15 pays membres de la CEDEAO.

Innocente Nice

Ne ratez pas de nouvelles sur l’Afrique du Sud.

https://afriquinfos.com/non-classe/coronavirus-lafrique-doit-se-preparer-dr-tedros-adhanom-ghebreyesus/

Angola, cure d’amaigrissement pour Sonangol

https://afriquinfos.com/non-classe/forum-de-paris-sur-la-paix-2020-maintenu-malgre-le-covid-19/