Les banques du continent estiment que la dette chinoise n’est pas un problème

Kigali (© 2019 Afriquinfos)-Une série de réunions s’est tenue à Kigali du 28 juillet au 1er août à l’initiative de l’Association des Banques centrales africaines (ABCA). L’un des thèmes de discussion portait sur la dette chinoise envers les pays africains. De l’avis des plus grands financiers du continent, tout le tapage fait autour de celle-ci est malvenu.

Des gouverneurs et de hauts responsables des banques centrales africaines, des décideurs de la politique économique nationale, des partenaires de développement, des acteurs du secteur financier, des universitaires et des représentants des communautés économiques régionales africaines, ont pris part du 28 juillet au 1er août à Kigali à une série de réunions sur le thème « Augmentation de la dette souveraine africaine : les implications pour la politique monétaire et la stabilité financière ».

Un des exposés avait notamment pour intitulé « Tapage autour de la dette chinoise envers les pays africains ». Réagissant à ce sujet John Rwangombwa, président de l’ABCA et Gouverneur de la Banque Centrale du Rwanda, a été on ne peut plus clair : « Le pourcentage de la dette chinoise par rapport à la dette totale de l’Afrique ne peut pas être considéré comme un problème pour le continent », a-t-il déclaré. Pour lui, c’est un faux procès qui est fait à la dette chinoise car soutient-il, « il est bon d’emprunter, y compris à l’étranger, mais les pays africains doivent investir dans de bons projets, qui permettent à l’économie de générer des devises, ce qui les aide à rembourser leur dette ». La question réside donc dans la capacité des pays africains à mieux gérer leur dette, mais aussi emprunter à bon escient et chercher à développer leurs marchés de capitaux.

S.B.

Ces articles devraient vous intéresser :

L'Afrique centrale envisage également réformer le franc CFA
La tenue du sommet de la CEMAC à Libreville remet Ali Bongo au-devant de la scène africaine
Zone CEMAC : Prévision de croissance de 6% en moyenne pour 2014-2016
La CEMAC veut plus d'intégration pour booster ses économies
La CEEAC condamne la tentative de déstabilisation de la RDC par le M23
Sommet de la CEMAC à Libreville la semaine prochaine en marge du New York Forum Africa
Plaidoyers croisés pour une redistribution des cartes dans l’UEAC, la sous-région la plus statique d...
Les nouvelles règles sur la valeur en douane de l'OMC ne sont pas appliquées dans la CEMAC
La carte rose pour renforcer l'intégration dans la CEMAC
Michel Djotodia annonce un retour progressif de la sécurité en République centrafricaine
Zone CEMAC : Les projections de croissance pour 2013 révisées en baisse de 5,2 à 3,2%
Cemac : les experts préoccupés par la sécurité aérienne dans la sous-région
Indicateurs économiques de la Cemac au jaune jusqu’en 2017 au moins (FMI)
La Cour de Justice de la CEMAC divisée sur la prolongation du mandat du président Antchouin
Réunion de la CEMAC : l’intégration et le financement au menu du sommet
Economie : Débat au FCFA/Kako Nubukpo et Déby ont fait leur part, l’UEMOA et la CEMAC hésitent…
Afrique centrale/Economie : Sassou N'Guesso plaide pour une « présentation avantageuse » de la sous-...
Cameroun : Chute des prix du pétrole, la zone CEMAC exposée à des "difficultés" pour les b...
Air CEMAC : Difficiles négociations avec Air France pour le partenariat stratégique
CEMAC : la lente évolution du marché commun et de l'intégration régionale en débat à Yaoundé
CEMAC : 200 millions USD pour la création d'un fonds d'emplois jeunes
La bourse de la CEMAC suggère au Gabon un emprunt obligataire de 200 milliards de FCFA
Centrafrique : Contraction de la croissance à - 14% contre 3,3% de prévision en 2013
La crise centrafricaine émousse le 20ème anniversaire de la CEMAC

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés