Le premier roman politique écrit par une Nigérienne est né!

Hélène Kaziendé-Djondo

"Des manuscrits doivent être en souffrance dans bon nombre de tiroirs, sans doute. Il n’est pas aisé de publier, c’est un réel parcours du combattant. Des écrivains de talents existent au Niger, mais souvent certains sont tellement écrasés par le poids du quotidien qu’il n’y a pas de place dans leur vie pour une aventure littéraire", se défend cette Nigéro-Togolaise, en expliquant le vide que vient combler son ouvrage dans le monde de la littérature dans son pays d’origine.

"C’est l’Afrique qui nourrit mon imagination; bien sûr, vous retrouverez dans le roman des échos, les reflets de crises politiques qui ont dévasté le Togo et le Niger, mais l’Afrique reste au cœur de l’œuvre", résume l’auteure en décrivant le contexte dans lequel son ouvrage a vu le jour.

Tous pour une nouvelle Afrique

Le continent noir dispose de tous les atouts pour réellement décoller dans tous les domaines. Journaliste, enseignante et écrivain, Mme Kaziendé-Djondo fait résolument partie des Africains et Africaines optimistes sur le sort de leur continent. Pourvu que le cocotier de l’immobilisme général dans cette partie du monde soit secoué ; hic et nunc.

"Prenons notre destin en mains, cessons de tendre la main vers des pays qui ont fait avorter nos aspirations à l’indépendance et la démocratie », martèle, déterminée, cette amoureuse des Lettres. « Comment pouvons-nous compter sur des pays que nous croyons responsables de notre sous-développement ? Sortons une bonne fois pour toutes de ce carcan décolonisé ad vitam aeternam qui nous fait surfer sur place. Les pratiques néfastes du passé de nos soi-disant pays “indépendants” perdurent et entravent  leur marche vers le progrès dans tous les domaines ; notamment dans les domaines du développement et de la gestion économique. Il est temps de les abolir pour toujours", assène Hélène Kaziendé, ferme sur ce sujet.

En 2006, cette Africaine résidant au Togo avait déjà commis le premier roman dans sa bibliographie, "Aydia", aux éditions "L’Harmattan".

Afriquinfos

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés