«La Marfée», nouvel album de Yannick Noah toujours chantre de l’éclectisme

Yaoundé (© 2023 Afriquinfos)- Trois ans après ‘’Bonheur Indigo’’ Yannick Noah a retrouvé les rayons des disquaires en octobre 2022, avec un nouvel  album intitulé « La Marfée ». Un disque aux influences résolument africaines, inspiré par un tournant dans la vie du chanteur.

Le chanteur franco-camerounais a voulu mettre à l’honneur le bois de la Marfée. Il est surtout connu des gens du coin pour son circuit de randonnée. Mais aussi des historiennes et historiens pour avoir été le théâtre d’une bataille sous Louis XIII et Richelieu (la principauté des Ardennes sera ensuite annexée au territoire royal). Sans oublier l’invasion allemande lors des deux Guerres mondiales.

Pour l’ex-joueur de tennis, ce nouvel album constitue le retour à ses racines et à son enfance. « Il ne faut pas oublier d’où l’on vient, préserver la mémoire de ceux qui nous ont aidés, de ceux qui ont compté. C’est ma manière à moi de transmettre à mes enfants l’énergie de tout ce qu’ont pu faire leurs grands-parents ou leurs arrière-grands-parents. »

C’est à Etoudi, un ancien village devenu un quartier du nord de Yaoundé, que Yannick Noah est venu se ressourcer. Ce retour en Afrique marque une quête de sens pour l’ancien champion de tennis, qui ajoute une nouvelle corde à sa raquette: celle de la transmission de ses racines. « J’ai réalisé que c’était au-delà du fait de réarranger tout ce qui était en place, ou d’agrandir l’école. C’était encore plus profond que ça, à savoir que c’était important pour moi de laisser un lieu à mes enfants. »

C’est cette philosophie qui a inspiré un retour à ses racines musicales. ‘’C’est très étonnant le parcours. C’est vrai qu’au premier degré, on se dit : Il a grandi au Cameroun, il est venu en France et puis retourne vers ses ‘racines ». Mais en fait, mes racines sont dans les Ardennes et elles sont aussi à Yaoundé. Elles sont entre les deux  », a-t-il confié.

 » La Marfée« , c’est donc le lieu de rencontre de ses parents. C’est aussi le nom de l’école ouverte à Yaoundé par Marie-Claire lorsque la famille Noah est retournée vivre au Cameroun, devenu indépendant, dans les années 60.

Désormais, en tant que chef de village, l’ancien champion de tennis se charge de répondre aux doléances des habitants du Cameroun.

En plus de tout ça, il entraine des jeunes aux tennis, dont une « qui joue vraiment très très bien », son rêve étant de la voir jouer un jour, elle aussi, en finale de Roland Garros. « Je m’occupe souvent des personnes âgées, l’éducation pour les jeunes… aider tant que je peux. »

Yannick Noah a retrouvé Robert Goldman (frère de Jean-Jacques) pour chapeauter ce disque porté par le single « La Vie c’est maintenant ».

Vignikpo Akpéné

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés