« Festival Vues d’Afrique » 2020 : Sénégal, France et Algérie, grands vainqueurs

« Festival Vues d’Afrique »

« Festival Vues d’Afrique » | Le réalisateur sénégalais Mamadou Dia a remporté, avec son film « Baamum Nafi » (Le père de Nafi en pulaar), le prix du meilleur long métrage fiction de la 36e édition du Festival international de cinéma « Vues d’Afrique » qui s’est tenu du 17 au 26 avril à Montréal, au Canada. Un évènement organisé en version numérique en raison de la pandémie de coronavirus.

 Le prix du meilleur acteur du festival est revenu à Alassane Sy, acteur principal du film « Le père de Nafi ». Le film met en scène deux frères rivaux dans un village où se profile la menace du terrorisme religieux.

Selon les membres du jury « ce film nous tient en haleine et nous touche, malgré sa lenteur apparente, par son esthétique, son histoire, ses dialogues, la richesse de ses costumes, ses personnages nuancés (même les moins sympathiques) ».

Le jury de la 36e édition du Festival international de cinéma « Vues d’Afrique » a décerné, dans la catégorie long métrage fiction, deux mentions spéciales aux films ‘’Duga, les charognards’’, d’Abdoulaye Dao et Éric Lengani

« Festival Vues d’Afrique » : Palmarès du festival

(Burkina Faso) et ‘’Un divan à Tunis’’, de Manele Labidi (France/Tunisie)

Quatre films sénégalais étaient en compétition au festival : « Tabaski » de Laurence Attali, « Famara » de Yoro Mbaye, « Bintou Mariage précoce » de Mamahadou Kheraba Traoré, et « Baamum Nafi » de Mamadou Dia.

Prix du long métrage : ‘’Le Père de Nafi’’ de Mamadou Dia (Sénégal)

Prix du moyen et court métrage documentaire : ‘’Le dernier poumon du monde’’ de Yamina Benguigui (France)

Prix du long métrage documentaire : ‘’Congo Lucha’’ de Marlène Rabaud (Belgique/France)

Prix de la meilleure actrice décerné au groupe de jeunes filles du film ‘’Notre-Dame du Nil’’ d’Atiq Rahimi (France, Belgique, Rwanda)

Prix du meilleur acteur : Alassane Sy, dans ‘’Le Père de Nafi’’ de Mamadou Dia (Sénégal)

Prix du moyen et court métrage : ‘’Le Chant d’Ahmed’’ de Foued Mansour (Algérie/France)

Prix du développement durable : ‘’Le dernier poumon du monde’’ de Yamina Benguigui (France)

Prix droits de la personne : ‘’Ils n’ont pas choisi !’’ de Youlouka Damiba et Gidéon Vink (Burkina Faso)

Bourse mobilité francophone : Sarah Nacer, réalisatrice de « Qu’ils partent tous’’ (Québec)

Prix regards d’ici : ‘’Myopia’’ de Sana Akroud (Canada Maroc)

« Baamum Nafi » a déjà reçu deux léopards d’or au festival de Locarno, en Suisse.

 

Ne ratez pas de nouvelles sur le Sénégal.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés