Revue de la presse ivoirienne

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

FRATERNITE MATIN

Le ministre des Mines, de l'énergie et du pétrole, Adama Tougara a annoncé jeudi le forage de 5 à 7 nouveaux puits de pétrole d'ici décembre, à l'occasion d'une conférence de presse. Il a révélé que depuis une dizaine d'années, le pays souffre d'un faible niveau de forages. Ce qui lui a fait dire qu'en réalisant ces forages, le gouvernement va faire en six mois ce qu'il n'a pas fait en 10 ans. Le ministre a insisté sur le fait que les permis de recherche feront l'objet d'un examen approfondi. Selon lui, la Côte d'Ivoire a un fort potentiel minier. Il a promis que la production de l'or passera de sept à 13 tonnes en 2015 et 15 en 2020. Sur le déficit financier dans le secteur de l'électricité, le ministre a expliqué qu'il résulte du vieillissement des installations électriques. Selon lui, l'Etat travaille avec tous les acteurs pour résoudre la plupart des problèmes et éviter un autre délestage à la Côte d'Ivoire.

SOIR INFO

- Advertisement -

Avant et après la crise armée qui a secoué la Côte d'Ivoire à l'issue du second tour de l'élection présidentielle tenue le 28 novembre dernier, plusieurs Ivoiriens se sont mis à l'abri des affrontements notamment au Ghana qui fait frontière avec le pays. Ces Ivoiriens, essentiellement des militants, responsables politiques et soldats proches de l'ancien chef de l'Etat Laurent Gbagbo (déchu le 11 avril 2011) vivaient, selon plusieurs sources, dans des conditions particulièrement difficiles. A la faveur de la réconciliation nationale annoncée par le chef de l'Etat Alassane Ouattara, plusieurs de ces exilés au nombre desquels des soldats, sauf changement de dernière heure, regagnent Abidjan ce vendredi en début d'après-midi. Ce retour est le fruit des efforts conjugués entre d'une part les autorités ivoiriennes et ghanéennes, et d'autre part entre les autorités ivoiriennes, le HCR et les exilés.

L'INTER

Le Sud-coréen Choi Young-Jin quittera la Côte d'Ivoire le 31 août. Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a nommé le Néerlandais Albert Gerard Koenders à la tête de la mission de l'Onu en Côte d'Ivoire (ONUCI). La Côte d'Ivoire sort à peine d'un conflit ayant fait près de 3.000 morts suite au refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l'élection présidentielle de novembre dernier face à Alassane Ouattara. Nommé en 2007, M. Choi a dirigé l'ONUCI pendant toute cette période extrêmement difficile. L'ONUCI a protégé les civils dans la mesure de ses moyens de même que M. Ouattara qui avait établi son quartier général dans l'hôtel du Golf à Abidjan. Son successeur, M. Koenders, apporte avec lui plus de 25 ans d`expérience dans les affaires internationales, la coopération et le développement. Il a été ministre néerlandais de la Coopération et du développement de 2007 à 2010. Avant cela, il a été membre de la Chambre des représentants néerlandaise de 1997 à 2007.