Copa America & Euro 2024: Des Africains d’origine auteurs de prestations émérites au premier tour

Afriquinfos Editeur 629 Vues
8 Min de Lecture

Berlin (© 2024 Afriquinfos)- Les fans de football sur le continent africain ne savent pas où donner de la tête devant leurs écrans en ce moment, alors que se disputent actuellement deux compétitions continentales majeures: l’Euro en Allemagne et la Copa America aux Etats-Unis. Il s’agit surtout pour eux de suivre de près les performances des joueurs d’origine africaine. Et jusque-là, ils ne sont pas déçus.

L’Afrique est très bien représentée que ce soit à l’Euro ou à la Copa America. Certains joueurs ayant des origines africaines sont même les vedettes dans leur sélection nationale.

En Allemagne où se dispute déjà les troisième match de poule, le plus en vue est sans doute, le milieu de terrain d’origine malienne, N’Golo Kanté. L’énergique joueur a déjà été élu homme du match lors des deux rencontres des Bleus. Face à l’Autriche puis lors de France-Pays-Bas, où il était définitivement le meilleur joueur sur le terrain. Un retour gagnant pour l’ancien Blues, qui n’a pourtant plus été convoqué en sélection depuis le mois de juin 2022. Evoluant désormais en Arabie Saoudite (Al-Ittihad), son état physique inquiétait les observateurs avant la compétition, mais N’Golo Kanté avait rassuré tout le monde dès le premier match. Il sera encore précieux ce mardi face à la Pologne pour que la France accroche, la première place du groupe D.  

Chez la Nati, c’est le défenseur Manuel Akanji qui est la sensation. Né d’un père nigérian, le Citizen a livré une prestation XXL face à l’Allemagne, pays hôte, pour permettre à la Suisse de valider son billet pour les 8èmes de finale. Son positionnement et ses interventions énergiques, ont permis à son équipe de tenir tête au pays organisateur. Un match nul (1-1) a sanctionné cette confrontation. Dans ce même match, c’est Dan Ndoye dont le père est Sénégalais qui a ouvert le score à la 28ème minute. Les Helvètes étaient en passe de réaliser un exploit, mais la Manschaft à égaliser dans les derniers instants du match. Notons qu’après la France qui présente 15 joueurs d’origine africaine à cet Euro, la Nati vient en deuxième position avec 8 joueurs ayant des ascendances sur le continent. 

Chez les Diables Rouges, on peut toujours compter sur l’indéboulonnable et imposant Romelu Lukaku. L’attaquant Belge qui a ses racines en RDC, a trouvé le chemin des filets une seule fois, et a permis à son équipe de se relancer dans la compétition après sa défaite surprise face à la Slovaquie pour sa première. Très actif, Lukaku a déjà vu trois de ses réalisations refusées après intervention de la VAR.  Impliqué dans presque toutes les bonnes actions, il est avec Amadou Onana, natif de Dakar d’une mère sénégalaise et d’un père camerounais, les leaders offensifs des Diables Rouges.

Ils participent à l’évolution de Jérémy Dokui, la nouvelle pépite belge, né lui, de deux parents Ghanéens. L’ailier des Diables Rouges est actuellement le meilleur dribbleur de l’Euro 2024. Il devance notamment les deux ailiers de l’Espagne, Lamine Yamal et Nico Williams, pourtant très impressionnants. Le premier, longtemps convoité par les Lions de l’Atlas du Maroc avant de céder aux sirènes de la Roja et le second, dont le frère Inaki, joue pour les Blacks Stars du Ghana, sont eux aussi des attractions de la compétition et sont considérés comme, des cracks du football mondial.

Un autre prodige présent à cet Euro, c’est probablement le Gunner originaire du Nigeria, Bukayo Saka qui a relativement brillé avec les Three Lions en ouverture de l’Euro en offrant une passe décisive à Jude Bellingham pour l’unique but de la rencontre face à la Serbie. Moins en vue lors du nul jugé inquiétant face au Danemark (1-1), Saka  doit se servir du troisième match contre la Slovénie ce mardi pour tenter de réaliser une performance référence sur cette compétition. Son coéquipier Marc Guéhi, a pour sa part été salué pour ses performances lors des deux premières rencontres de cet Euro. Le défenseur central d’origine ivoirienne a tenu la barque dans un collectif pas encore tout à fait au point dans la compétition.

Talent ‘noir’ aussi dans les Amériques

De l’autre côté de l’Atlantique, la Copa America bat son plein et là aussi, l’Afrique est dignement représenté. Commençons par le pays organisateur. Si au sein de la Team USA, le plus connu des joueurs d’origine africaine est sans aucun doute, Timothy Weah, fils de la légende Libérienne, George Weah, celui qui pour l’heure, brille de milles feux, est d’origine nigériane.  Folarin Balogun a permis au pays hôte de faire une belle entrée dans la compétition dans la nuit du dimanche à Lundi. L’attaquant de l’As Monaco en Ligue 1 française a fait le break à la  43ème minute après l’ouverture du score de Christian Pulisic (3ème) pour une victoire 2 buts à 0 des Américains.

Son entrée en compétition avec le Canada n’a pas été de toute beauté, car défait par l’Argentine de Lionel Messi, 2-0, mais son parcours sera assurément l’une des plus belles success story de cette Copa America. A seulement 23 ans, Alphonso Davies a été nommé Capitaine du pays du sirop d’Erable. Né dans un camp de réfugiés au Ghana et arrivé au Canada à 5 ans avec ses parents Libériens, l’ailier du Bayern de Munich, est devenu à force d’abnégation, un top player mondial et le leader de la sélection du Canada.

Il est déjà rentré dans la légende du sport canadien et ayant permis au pays dont il est le citoyen que depuis 2017, de se qualifier pour la première fois en 36 ans à la Coupe du monde de football. Avec ses coéquipiers Ali Ahmed né de parents éthiopiens, Tani Oluwaseyi né à Abuja au Nigeria, Ismaël Koné, natif d’Abidjan en Côte d’Ivoire, ou encore Moïse Bombito (RDC), il tâchera de montrer un meilleur visage des Canadiens dans la suite de la compétition.

 De nombreux autres joueurs d’origine africaine ou ayant des parents nés en Afrique font les beaux jours de sélections d’Amérique du Sud et devront faire montre de leur talent tout au long de la compétition.

Boniface T.