Le conseil de l’Europe gèle les actifs et avoirs de trois proches de l’ex-président tunisien

Afriquinfos Editeur 8 Vues
2 Min de Lecture

Dans un communiqué officiel, le département tunisien de la Justice a fait savoir qu'un pourvoi était introduit par les personnes concernées devant le tribunal de l'Union européenne contre le règlement 101/2011 du Conseil de l'Europe.

Le 28 mai dernier, le tribunal de l'Union européenne a annulé le règlement 101/2011 portant sur le gel des avoirs des personnes en question.

La nouvelle décision entrera en vigueur, toujours selon le communiqué, à partir de mercredi date de sa publication dans le journal officiel de l'Union européenne. Et ce, avant le 7 août 2013, date de l'application de la décision du tribunal européen concernant la levée du gel des avoirs.

Dans l'attente du parachèvement de tout le processus de récupération des avoirs gelés, le ministère tunisien de la Justice insiste que l'objectif fondamental en la matière est de préserver les intérêts de l'Etat tunisien.

Quittant le pays avec le déclenchement de la révolution du 14 janvier 2011, les trois proches de Ben Ali faisaient encore l' objet de poursuites judiciaires par les autorités tunisiennes pour des affaires de corruption, blanchiment et détournement d'argent : Moncef Trabelsi est le frère de l'épouse de Ben Ali (Leila Ben Ali) tandis que Slim Chiboub et Sakhr Matri demeurent deux genres du Ben Ali dont le dernier est désormais sous le coup d'un mandat d' arrêter international lancé par la Tunisie.