Comprendre le projet intra-régional de ‘La Façade Atlantique Africaine’ reliant 23 pays du nord à l’ouest

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Rabat (© 2024 Afriquinfos)- Une édition spéciale intitulée «La Façade Atlantique Africaine: Défis et opportunités de développement» publiée par le CMC (Centre Marocain de Conjoncture) a permis d’en savoir un peu plus sur cette initiative portée par le Royaume chérifien. Et sur l’énorme potentiel économique de cette région composée de 23 Nations.

Le numéro 366 de « Maroc Conjoncture » a été consacré au projet de la « Façade Atlantique africaine ». Publiée par le Centre Marocain de Conjoncture, cette édition spéciale a mis l’accent sur l’émergence de la côte Atlantique africaine comme un nouveau domaine de coopération, visant à promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité, dans un contexte géopolitique en mutation constante.

Le Maroc qui a pris les devants de cette initiative à travers le lancement du « Processus des États Africains Atlantiques » entend ainsi intensifier la coopération régionale et renforcer son influence politique sur la scène internationale. Composée de 23 Nations et représentant près de la moitié de la population du continent, cette région recèle un potentiel économique considérable encore largement inexploité.

Aussi, le Centre Marocain de Conjoncture met-il en lumière les enjeux et opportunités liés à la « Façade Atlantique africaine », en soulignant l’importance de promouvoir l’accessibilité financière et l’éducation au numérique pour réduire les disparités de développement. En ce qui concerne la digitalisation et l’intégration socio-économique, le CMC explore le rôle de la digitalisation dans l’inclusion financière, en mettant en avant les avantages des paiements mobiles et du financement participatif pour les populations rurales ou éloignées. Le CMC fait également ressortir dans son analyse les défis économiques rencontrés au cours des dernières années dans la région. Notamment en termes de fluctuations du pouvoir d’achat au Maroc, influencées par des facteurs tels que l’indice des prix à la consommation et la croissance économique.

- Advertisement -

S. B.