Cité dans une affaire de drogue, le chef de la police sénégalaise relevé de ses fonctions

Afriquinfos Editeur 11 Vues
2 Min de Lecture

Selon le porte-parole du gouvernement sénégalais Abdoul Latif Coulibaly, il s'agit d'une mesure conservatoire prise par le conseil des ministres, qui s'est réuni ce jeudi sous la présidence du chef de l'Etat.

Le commissaire Abdoulaye Niang, qui avait été cité dans une affaire de revente de la drogue saisie, a été remplacé par la commissaire Anna Sémou Faye, coordinatrice du Comité Inter- ministériel de Lutte contre la Drogue(CILD).

L'affaire de trafic de drogue qui secoue la haute hiérarchie de la police, est partie de la dénonciation d'un ancien directeur de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), le commissaire Cheikhna Keïta.

Sur la base de ces informations, les autorités ont demandé l'ouverture d'une enquête pour situer les responsabilités des personnes concernées. Mais, cette enquête n'a relevé pas l'implication du chef de la police sénégalaise qui a été relevé pour disposer de tous ses moyens pour pouvoir se défendre devant la justice et défendre son honneur, a expliqué le porte-parole du gouvernement sénégalais.

Cheikhna Keïta, auteur du rapport qui accusait le commissaire Niang, fera l'objet de "mesures conservatoires et de sanctions disciplinaires", a-t-il ajouté

Le président sénégalais Macky Sall a demandé la poursuite des enquêtes judiciaires engagées par le procureur de la République sur l'affaire du trafic de drogue supposé, au sein de la police, indique-t-on de source officielle.