La Chine et l’Afrique du Sud s’engagent à renforcer les relations bilatérales

Afriquinfos Editeur
6 Min de Lecture

M. Xi, en visite d'Etat en Afrique du Sud, a salué le partenariat stratégique global entre les deux pays, avant d'ajouter que le partenariat avait une importance stratégique et une influence mondiale croissantes.

La Chine, a-t-il dit, est disposée à travailler avec l'Afrique du Sud pour faire de leur relation un modèle à suivre tant pour le développement d'un nouveau type de partenariat stratégique Chine-Afrique que pour la solidarité et la coopération entre les grands pays en développement.

Il a appelé les deux parties à renforcer la coopération stratégique sur les affaires internationales et régionales afin de protéger leurs intérêts communs, mais aussi ceux des autres pays en développement.

Pour sa part, M. Zuma a indiqué que l'Afrique du Sud accordait une importance stratégique à la solidarité et la coopération avec la Chine, et était prête à travailler avec la Chine pour aboutir à un développement commun tout en aspirant à un ordre mondial plus équitable et plus raisonnable.

"Les deux dirigeants ont convenu de faire de la relation bilatérale un axe stratégique et une priorité de leurs politiques étrangères respectives", indique une déclaration conjointe rendue publique à l'issue de l'entretien entre les deux présidents.

Les deux parties se sont engagées à passer au niveau supérieur dans leur partenariat stratégique global. A cette fin, les deux pays ont convenu d'approfondir la coopération politique, économique et commerciale, les échanges culturels et les échanges entre les deux populations, ainsi que la coordination sur les dossiers régionaux et internationaux.

Notant avec satisfaction que la coopération économique et commerciale était devenue un moteur pour les relations bilatérales, M. Xi a indiqué que la Chine encourageait ses entreprises à investir dans les domaines prioritaires en Afrique du Sud, comme les infrastructures, le secteur minier, l'énergie et l'industrie automobile.

M. Zuma a indiqué que l'Afrique du Sud appréciait le rôle joué par la Chine, son plus grand partenaire commercial, et qu'il espérait que plus d'entreprises chinoises investissent en Afrique du Sud pour l'aider à atteindre une croissance équilibrée du commerce bilatéral.

La Chine et l'Afrique s'attacheront à encourager une expansion plus poussée et à optimiser les échanges commerciaux bilatéraux, à diversifier les échanges, à promouvoir une balance commerciale équilibrée et à accroître les échanges de marchandises à valeur ajoutée, selon la déclaration conjointe.

Par ailleurs, rappelant que les échanges entre les populations se sont bien développés ces dernières années, ce qui a permis de constituer des bases solides pour les relations bilatérales, les deux dirigeants ont convenu de faire de l'année 2014 l"'Année de l'Afrique du Sud en Chine", suivie en 2015 de l"'Année de la Chine en Afrique du Sud".

Le président chinois s'est engagé à coopérer avec l'Afrique du Sud sur les affaires africaines et a promis de jouer un rôle constructif dans les problématiques concernant la paix et la stabilité sur le continent africain.

Au niveau international, la Chine et l'Afrique du Sud se sont engagées à soutenir les droits et les intérêts légitimes des pays en développement, et à oeuvrer en faveur d'un ordre mondial et des mécanismes internationaux plus équitables.

"Les deux parties ont appelé les pays à travers le monde à mettre en place un partenariat mondial pour le développement qui soit plus équitable et plus équilibré, et à affronter les défis mondiaux dans l'unité et la coopération pour le bénéfice de tous", indique la déclaration conjointe.

En outre, les deux pays ont appelé la communauté internationale à accorder une plus grande attention et un plus grand soutien à l'Afrique, en respectant les efforts déployés par les pays africains pour résoudre les questions régionales par eux-mêmes tout en les aidant à renforcer leurs capacités d'auto-développement.

L'Afrique du Sud est disposée à travailler avec la Chine pour renforcer la coopération sino-africaine, a indiqué M. Zuma, ajoutant que son pays était également prêt à renforcer la coordination avec la Chine dans le cadre des BRICS, du G20 et d'autres blocs multilatéraux afin de faire progresser la démocratisation des relations internationales.

Le président chinois est arrivé lundi à Pretoria pour une visite d'Etat en Afrique du Sud, la troisième étape de son premier voyage à l'étranger depuis son entrée en fonctions ce mois-ci.

Plus tard dans la journée de mardi, le président Xi est arrivé à Durban pour le 5e sommet des BRICS, l'alliance d'économies émergentes qui regroupe le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.

Le sommet a pour thème "BRICS et Afrique : partenariat pour le développement, l'intégration et l'industrialisation", et des dirigeants africains y ont été conviés afin de promouvoir le développement et l'intégration du continent.