BRICS: Les dirigeants saluent les 4 accords signés à l’issue du premier jour du Sommet

ecapital
4 Min de Lecture

Les BRICS, un bloc de pays émergents qui regroupe le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, tient son sixième sommet mardi et mercredi dans la ville côtière de Fortaleza, située dans le nord-est du Brésil.

Au premier jour du sommet, les cinq pays ont signé une série de documents, dont l'accord sur la création de la Nouvelle Banque de Développement (NBD), l'accord sur le Fonds de réserve de devises (FRD), le protocole d'entente sur la coopération entre les agences de crédit et de garanties pour l'exportation au sein des BRICS et l'accord de coopération sur l'Innovation dans le cadre du mécanisme de coopération interbancaire des BRICS.

 Dans son discours prononcé au sommet, le président sud-africain Jacob Zuma a déclaré que ces quatre accords témoignent du renforcement de la coopération entre les pays du groupe BRICS dans les domaines économique et financier, ce qui devrait permettre d'aboutir à des résultats et des impacts concrets pour la vie quotidienne des peuples des pays membres.

- Advertisement -

 Les pays BRICS ont commencé à forger une coopération stratégique grâce à leurs efforts conjoints sur des projets concrets avec des objectifs clés qui auront des impacts positifs sur leur croissance et développement, a ajouté M. Zuma.

 En outre, le président sud-africain a estimé que la proposition de créer un Conseil BRICS-Afrique pourrait contribuer à ajouter une nouvelle dimension au bloc afin d'accroître le commerce et l'investissement entre les membres des BRICS et les pays africains.

 M. Zuma a fait part de sa volonté de travailler avec ses collègues des BRICS de manière plus étroite, à l'heure où son pays est en train de mettre en œuvre son Plan national de développement dans un esprit de partenariat de développement et de progrès au sein du bloc.

Pour sa part, le président russe Vladimir Poutine a mis l'accent sur l'établissement de la NBD et de la FRD, qu'il juge comme des éléments qui devraient profiter non seulement aux pays des BRICS, mais aussi à de nombreux autres pays en développement.

 M. Poutine a déclaré que les deux institutions financières pourraient aider les pays en développement à réduire les impacts négatifs de la fluctuation économique tout en mettant en œuvre leurs politiques économiques de façon efficace

Il a proposé des contacts plus étroits dans des domaines comme la sécurité énergétique, l'industrie minière, la culture et l'éducation.

 

De son côté, le Premier ministre indien Narendra Modi a indiqué que les pays des BRICS ont leurs propres points forts et forte complémentarité, avant d'ajouter que le bloc est une plate-forme unique et cruciale pour les cinq économies émergentes.

Le groupe a une grande influence non seulement pour les cinq pays membres, mais aussi vis-à-vis du reste du monde, et en particulier pour les pays en développement puisque la plate-forme aborde les problèmes communs auxquels le monde entier est confronté, tels que la pauvreté, la sécurité alimentaire et le changement climatique, a relevé M. Modi.

Il a appelé les pays des BRICS à apprendre les uns des autres tout en favorisant les échanges à différents niveaux et en augmentant les contacts entre les peuples, surtout entre les jeunes.

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine : http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos